Accueil / Entreprise /

Brexit : 672 millions d’euros d’aides aux entreprises touchées

, par Stratégies Logistique

Sur les 5 milliards provisionnés dans le fonds d’ajustement pour faire face aux effets négatifs du Brexit, la Commission européenne a réservé 672 millions d’euros pour la France.

« Cet instrument d’urgence spécial et ponctuel soutiendra les entreprises publiques et privées confrontées à une perturbation des flux commerciaux, y compris en ce qui concerne les nouveaux coûts engendrés par les contrôles douaniers et les procédures administratives » a indiqué Zvonko Černač, ministre slovène du développement et de la politique de cohésion de l’Union européenne
« Les financements indispensables seront bientôt mis à la disposition des régions et des entreprises européennes les plus touchées, en particulier les PME et leurs travailleurs ». Le Parlement européen a souhaité que ce soutien bénéficie prioritairement aux PME et aux travailleurs indépendants ainsi qu’au secteur de la pêche.

40% de retours à vide

D’après Eurostat, les exportations vers le Royaume-Uni ont baissé de 27,4% à 18 milliards d’euros et les importations vers le continent ont chuté de 59,4 % à 6,4 milliards d’euros. « Depuis le mois de janvier, on dénombre 40% de retour à vide pour le transport de marchandises au départ du Royaume-Uni  », souligne une étude du Pôle d’excellence Euralogistic dans les Hauts-de-France.
Si mécaniquement, certaines entreprises britanniques ont déjà repensé leurs chaines d’approvisionnement, en allant chercher des compatriotes ou hors Union européenne, il faut s’attendre à ce que le prix des importations se répercutent sur l’activité de certaines entreprises françaises.

Délais et frais en hausse

Certains chargeurs des Hauts-de-France, interrogés par le Pôle d’excellence Euralogistic dans le cadre d’un bilan du Brexit à six mois, ont eu du mal à trouver des transporteurs ou alors avec une forte hausse de prix, pour les plus petits donneurs d’ordre.
Même si les chargeurs se disent généralement satisfaits des réponses apportées par la douane française, les délais de livraison s’allongent, pouvant ainsi passer de cinq jours à un mois. L’activité de groupage est notamment durement touchée : quand un conducteur doit présenter 80 pages, le risque d’erreur est décuplé.
A ces délais, il faut ajouter les frais de douane, de TVA et prochainement de taxe sur les produits à faibles valeurs ajoutées extra-européens. Les entreprises de chimie appréhendent les changements encore à venir dans la réglementation.

Nouvelles liaisons

Dans ce nouvel environnement, les transporteurs ont contourné la Grande-Bretagne, pour décharger en Irlande, territoire bénéficiant pour le moment d’un pont terrestre.
Les ports du Range-Nord ont ainsi vu arriver de nouvelles liaisons. Le port d’Anvers a renforcé ses liaisons maritimes avec tous les principaux ports du Royaume-Uni et de l’Irlande. Calais a accueilli une nouvelle compagnie, Irish Ferries, pour exploiter des liaisons vers l’Irlande. Dunkerque a inauguré lundi un nouveau terminal pour la compagnie DFDS à destination de Rosslare, au sud-est de l’Irlande. « Il y a maintenant 12 liaisons directes avec l’Union européenne, contre 5 en 2019 », a indiqué l’IMDO, le bureau de développement maritime irlandais, dans son dernier rapport trimestriel.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 191 - octobre / novembre 2021

Stratégies Logistique n°191 est paru.

Hors-série n° 19 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris et en ligne le jeudi 14 octobre 2021.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.