Accueil / Entreprise /

Dopé par l’e-commerce, DHL Express muscle son hub de Roissy

, par Sylvain Chanourdie

L’expressiste international ouvrira en octobre 2021 une toute nouvelle plateforme aérienne à Paris-Charles de Gaulle. Dotée de technologies dernier cri, elle multipliera par 15 ses capacités de traitement des colis. Cet investissement de 170 millions d’euros vise notamment à absorber la croissance des flux de l’e-commerce.

« Nous avons décidé d’investir dans la construction d’un nouveau hub pour accompagner la croissance des volumes sur la France pour les 10 voire 20 prochaines années » s’enthousiasmait Hervé Allie, directeur Aviation de DHL Express France, lors de la présentation du projet devant la presse le 17 septembre à Paris. Après plus de 20 ans de service, l’actuel site logistique de Paris-Charles de Gaulle était arrivé à saturation en termes de capacité et de surface.

+8% par an jusqu’en 2025

Comme partout ailleurs dans le monde, la croissance du colis express en international est spectaculaire. Depuis 5 ans, DHL Express France a vu ainsi ses volumes transportés à l’import et à l’export augmenter de 8% annuellement. Et si l’entreprise prévoit un léger fléchissement à +5% pour l’année 2020 dû à la crise du coronavirus, elle table ensuite sur la poursuite de cette croissance de l’ordre de 8% par an jusqu’en 2025.
Le confinement a certes entamé les volumes, avec une baisse de 2,7% de mars à juin par rapport à 2019 malgré une hausse de 10% des colis importés. Mais le second semestre devrait repartir à +10%. En 2020, plus de 41 millions de colis devraient être traités en France. Cet essor des échanges s’explique en grande partie par le boom du e-commerce BtoC, constitué en majorité de colis de petite taille : en 10 ans, la part des livraisons aux particuliers est passée de 2% à 38%. Et DHL Express s’attend à ce que ces imports BtoC représentent 55 à 60% de ses volumes en 2025.

34 000 m² évolutifs

En réponse à cette croissance des flux, DHL Express dépense plus d’un milliard d’euros par an pour moderniser et accroître les capacités de ses 23 hubs dans monde. En projet depuis plusieurs années, le tour du hub de Paris-Charles de Gaulle est venu. Parmi les douze hubs régionaux européens du groupe il est celui qui bénéficie du plus gros investissement : 170 millions d’euros. Le nouveau bâtiment, réalisé par GSE, est sorti de terre en mai dernier et sera mis en service en octobre 2021.
Implanté sur un terrain de 9 hectares situé à 5 minutes des pistes de l’aéroport (zone cargo 7 de Paris-CDG), ce centre de tri de 34 000 m² d’entrepôt et de bureaux est six fois grand plus que l’ancien et pourra être agrandi. Il compte 61 quais de chargement/déchargement, six fois plus que le bâtiment actuel. Il accueillera entre 500 et 600 collaborateurs dont 50 à 100 créations nettes de poste.

38 000 colis et enveloppes par heure

45 millions d’euros sont consacrés à une chaîne de tri Vanderlande capable de traiter 14 000 enveloppes et 22 000 colis par heure, soit 15 fois plus que l’installation actuelle. Ce système à deux niveaux assurera la traçabilité et le suivi en temps réel des colis et enveloppes. 7 scanners à rayons X de dernière génération seront installés, des machines dont le prix peut dépasser le million d’euros.
L’automatisation et la haute technologie bénéficiera aussi aux employés. DHL Express souligne l’installation de bras télescopiques de chargement/déchargement, un revêtement de sol antifatigue, l’ergonomie des postes de travail optimisée ou encore la montée en compétence des collaborateurs
Au chapitre développement durable – le groupe vise le « Zéro émission » d’ici 2050–, le bâtiment bénéficiera des certifications de respect de l’environnement. Piloté par un BMS (building management system), équipé de panneaux photovoltaïques, d’éclairage LED avec détection de présence et de chariots élévateurs électriques, il devrait consommer moitié moins d’énergie.

De leur côté, les clients franciliens devraient gagner 45 minutes sur les livraisons et les enlèvements, la configuration du site minimisant les ruptures de charge. Il se verront offrir en outre plus de flexibilité avec notamment l’injection directe de colis.

Densification de l’aérien

La montée en charge permise par le nouveau hub s’accompagnera d’un renforcement des capacités de transport. DHL Express prévoit de compléter sa propre flotte aérienne en confiant davantage de volume aux compagnies d’avions-cargos partenaires. L’utilisation des vols commerciaux, en progression de 25% entre 2018 et 2019, devrait également se poursuivre. Actuellement, les pays d’Europe sont desservis principalement par 14 vols en propre et les acheminement vers les DOM-TOM et l’international hors Europe (une vingtaine de vols dans les deux sens en moyenne) sont opérés par des compagnies aériennes commerciales depuis l’aéroport Charles de Gaulle.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 184 - septembre 2020

Stratégies Logistique n°184 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.