Accueil / Entreprise /

En intégrant le co-packing, Ferrero France gagne trois semaines

, par Stratégies Logistique

Mardi, avec l’inauguration du nouveau centre de logistique et de co-packing de 30 000 m2 Saint-Quentin-Fallavier près de Lyon (38), une première étape du plan de modernisation de la chaine logistique de Ferrero France a été franchie.

En intégrant le co-packeur SPI Logistic dans sa supply chain et en redéployant son réseau d’entrepôts à travers la France, Ferrero a amélioré son service et simplifié les opérations, gagnant trois semaines de délai entre la fabrication de nos produits et leur mise en rayons.

Croissance forte

Deux constats ont amené à une remise à plat de la logistique chez Ferrero France (Nutella, Mon Chéri, Kinder, Ferrero Rocher, Tic Tac). Premièrement, la croissance très forte du groupe au cours des dernières années avait multiplié inutilement les sites logistiques. « Après dix ans, Ferrero livrait la France à partir de dix sites, ce qui est beaucoup. D’autant que certaines plates-formes étant saisonnières, utilisées essentiellement pour Pâques et Noël, il était difficile de maintenir les standards de qualité très élevés chez Ferrero », explique Mohamed Zariouhi, directeur de la supply chain de Ferrero.

Différents conditionnements

Deuxièmement, les modes de consommation et la multiplication des lieux d’achats (grandes et moyennes surfaces, e - commerce, hors domicile, magasins de proximité…) ont fait évoluer les formats (mise en boîtes, en lots ou en kits, etc.) « Nous avions de plus en plus besoin de conditionner nos produits avec des formats spécifiques : 20% de notre business n’étant pas commercialisé tel qu’il sort de l’usine, un produit sur cinq devait repartir chez des co-packeurs pour être conditionnés », résume le directeur de la supply chain.

Trois entrepôts en France

Dans la perspective d’une croissance significative dans les années à venir (Ferrero venant notamment d’acquérir la société Delacre), l’entreprise a donc repensé son réseau logistique. Pour couvrir la France, Ferrero a choisi trois régions pour couvrir l’ensemble du territoire : Lyon, Orléans et la Normandie, chaque région couvrant un tiers du territoire.

« Nous voulions rassembler les activités permanentes et saisonnières sous un même toit, que ce soit le Nutella que l’on vend toute l’année ou les calendriers de l’Avent qui ne se distribuent qu’à Noël ». Ce qui impliquait d’avoir des entrepôts beaucoup plus grands, capables d’absorber les pics d’activité.

Intégrer le co-packing

« Je ne voulais plus de co-packing à l’extérieur de notre réseau logistique : recevoir des produits de l’usine à envoyer pour le conditionnement pour le faire revenir dans le réseau avant de l’expédier chez le client nous faisait perdre trois à quatre semaines. » Aujourd’hui, les produits arrivent directement chez le co-packeur SPI, dans une unité ultra-mécanisée accolée à l’entrepôt, qui permet de ré-injecter les marchandises dans la chaine de logistique.

« L’atout de SPI, c’est de construire les machines sur mesure afin qu’elles s’adaptent parfaitement à nos produits : comme nous avons beaucoup de formats spécifiques, comme les chaussettes de Noël à remplir par exemple, aucune machine standard du marché ne pouvait convenir ». Avec 11 lignes semi - automatisées et automatisées, Ferrero gagne jusqu’à trois fois plus de temps par rapport au travail manuel.

Produire la juste quantité

Ferrero peut ainsi produire, sur la base d’une commande clients, la juste quantité avec la possibilité de différencier les conditionnements produits jusqu’au dernier moment. « SPI a largement automatisé les process de conditionnements, ce qui permet de gagner jusqu’à trois fois plus de temps ». Le contrat s’inscrit sur une durée de six ans, SPI ayant investi pas loin de 5 millions d’euros sur ce projet.

« Le modèle innovant que nous avons conçu pour Ferrero France, en combinant logistique et co-packing automatisé, est le fruit d ’une approche unique sur le marché », a déclaré Emmanuel Bonnet, Directeur Général de SPI Logistic. « Notre valeur ajoutée s’appuie notamment sur nos services intégrés d’ingénierie industrielle et de conception d’emballages qui nous permettent de proposer des technologies de rupture pour une gestion personnalisée et optimisée de l’activité ».

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 167 - Octobre/Novembre 2017

Stratégies Logistique n°167 est paru.

Hors-série n°16 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui se tiendra à Paris-La Défense le 12 décembre 2017, et découvrez les candidats en lice pour le Prix de l’innovation durable 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°15 - Value Chain Parts

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Parts, qui s’est tenu à Toulouse le 22 novembre 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.