Le numéro 203 est en accès libre

Feuilletez gratuitement Stratégies Logistique 203 - octobre/novembre 2023.

Accueil / Transport

Eurotunnel tourne la page du Covid et du Brexit

, par Erick Demangeon

Les navettes d’Eurotunnel déclarent une part de 42 % sur le marché du fret transmanche, en 2022. Le lien fixe sous la Manche renforce la rapidité de ses services avec le lancement de l’offre First.

Filiale du groupe Getlink, Eurotunnel commercialise un service de navettes et la circulation de trains dans le tunnel sous la Manche. Ces offres s’adressent aux transports de fret et de passagers. Moins le Covid, qui a davantage impacté son activité « voyageurs », la mise en œuvre du Brexit, au 1er janvier 2021, a renforcé son positionnement dans le transit transmanche de camions. En témoignent ses trafics 2022 et le lancement de nouveaux services. D’après Getlink, plus de 3,436 millions de poids lourds ont traversé la Manche par le Détroit du Pas-de-Calais, l’an passé. Consolidant l’activité des ports de Calais, Dunkerque et du tunnel, côté français, ce trafic s’est contracté de 1,4 %. A l’inverse, le nombre de camions et remorques, traités par les navettes fret d’Eurotunnel, a progressé de 6 %. Au total, le lien fixe sous la Manche a déclaré le transit de 1,447 million de camions et remorques. Sa part de marché s’est élevée à 42,2 % sur le Détroit, en hausse de 3 points. Fret et passagers confondus, le chiffre d’affaires d’Eurotunnel s’est élevé à 1 049 M€ l’an passé (+ 63 %) et a dégagé une marge d’exploitation de 593 M€ (+ 123 %).

Lancement du service First

Si l’arrêt de la compagnie britannique P&O, en avril et mai 2022, a contribué à sa croissance, Eurotunnel s’est adapté aussi aux nouvelles conditions de transit imposées par le Brexit. Son trafic de remorques non accompagnées, par exemple, est passé de 162 à 4 200, entre 2021 et 2022. Le dispositif « frontière intelligence », déployé sur tous les points de passage transmanche français, a été intégrée à son offre dédiée « Eurotunnel Border Pass ». « Plus de 60 % des transporteurs ont opté pour ce service  », selon Getlink.
Pour augmenter la rapidité et la fluidité de la traversée, Eurotunnel a lancé le service First, le 13 mars dernier. « Sous la forme d’un abonnement, First propose l’accès prioritaire aux voies de contrôle, d’embarquement et lors des passages aux centres douaniers vétérinaires et phytosanitaires (SIVEP) », explique le groupe. A terme, sa filiale Eurotunnel estime que cette nouvelle offre devrait être adoptée par 10 % de sa clientèle voyageant sur ses navettes fret, les expressistes et les chaînes d’approvisionnement en flux tendus, en particulier.

Dispositif « EES »

Face à la concurrence des ferries maritimes, Getlink met également en avant les faibles émissions de gaz à effet de serre de ses services. Un autre défi attend sa filiale Eurotunnel et les chaînes logistiques avec le Royaume-Uni : la mise en œuvre du système d’entrée-sortie (EES) aux frontières de l’Union européenne. Ce dispositif, prévue en mai 2023, a été une nouvelle fois reportée à une date ultérieure (non précisée à ce jour). Il prévoit de nouvelles formalités pour pénétrer sur le territoire des Etats-membres (contrôle avec reconnaissance faciale, empreintes digitales….) qui s’appliqueront aux conducteurs routiers et aux échanges avec le Royaume-Uni.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 205 - février / mars 2024

Stratégies Logistique n°205 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.