Accueil / Entreprise /

France Logistique 2025 : les objectifs (aéro)portuaires

, par La rédaction

La Stratégie nationale « France Logistique 2025 » avance. Un nouveau document cadre, récemment publié, présente les 58 objectifs et les 248 actions que l’Etat entend mettre en œuvre pour « faire de la France un pays leader dans ce domaine ». Pour le Ministère chargé des transports, « il doit constituer une base à partir de laquelle une dynamique collective est proposée aux acteurs concernés par les enjeux de la logistique ». Dans cette optique, Stratégies Logistique détaille, quasi in extenso, les objectifs affichés et les actions proposées, thématique par thématique. Ports et aéroports sont au programme.

Le document-cadre veut essentiellement renforcer les portes d’entrée et de sortie du territoire par des ports et aéroports « performants ». Il est ainsi proposé de fluidifier le passage portuaire et aéroportuaire des marchandises en simplifiant les procédures, notamment administratives et douanières (dématérialisation, e-freight IATA, évolution du dispositif d’auto liquidation TVA sur les opérations d’importation de produits en provenance de pays établis hors de l’Union européenne et à destination du marché français,…) et partager les flux d’information et documentaires (« cargo community system » portuaire, « cargo information network » pour l’aérien). Le Ministère propose aussi de mener une réflexion sur la capacité maximale d’accueil des navires.
Le Ministère veut aussi construire « un système portuaire intégré qui intègre une offre maritime puissante, des infrastructures et services de transport multimodaux efficaces pour renforcer et élargir leur hinterland et une offre de services logistiques complets fondés sur la force commerciale, des savoir-faire importants et des outils opérationnels modernes ». Le rétablissement de l’égalité de traitement en matière de transbordement dans les ports français entre les trois modes de transport terrestre (THC) est évoqué. Le document-cadre propose de renforcer le rôle des ports maritimes en tant que porte d’entrée des corridors européens définis au RTE-T, en renforçant les infrastructures ferroviaires et fluviales.
Côté aéroportuaire, le Ministère propose de développer des « écosystèmes des échanges internationaux » autour des grands aéroports pour développer les fonctions commerciales (import-export…) et logistiques. Mais aussi de mesurer la performance du passage du fret aérien sur les plates-formes aéroportuaires (réduction des coûts et des délais) et de mettre en place un pilotage efficace de la gestion des vols de nuits. Les groupes de travail ont aussi préconisé de rendre compatible les horaires des services sanitaires avec le traitement des produits issus du vivant. Le Ministère voudrait aussi travailler au développement de « filières d’excellence » pour l’export de produits animaliers et de produits pharmaceutiques et développer des réseaux intégrant des aéroports à des infrastructures ferroviaires performantes.
Pour finir, le document-cadre propose de dégager des disponibilités foncières, si possible connectées fer ou fleuve, et aménager des zones dédiées autour des grands ports et aéroports pour y développer des fonctions logistiques.

Conférence nationale sur la logistique – Document-cadre pour une Stratégie nationale « France logistique 2025 » - Janvier 2017

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 182 - avril/mai 2020

Stratégies Logistique n°182 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.