Accueil / Entreprise /

France Logistique 2025 : les objectifs pour les territoires

, par La rédaction

La Stratégie nationale « France Logistique 2025 » avance. Un nouveau document cadre, récemment publié, présente les 58 objectifs et les 248 actions que l’Etat entend mettre en œuvre pour « faire de la France un pays leader dans ce domaine ». Pour le Ministère chargé des transports, « il doit constituer une base à partir de laquelle une dynamique collective est proposée aux acteurs concernés par les enjeux de la logistique ». Dans cette optique, Stratégies Logistique détaille, quasi in extenso, les objectifs affichés et les actions proposées, thématique par thématique.

Les enjeux logistiques devraient désormais être intégrés à l’échelle régionale dans la conception des schémas régionaux. Pour le Ministère, cela passera par différentes étapes : « objectiver » l’importance de la logistique sur le territoire, sensibiliser les décideurs locaux et proposer une stratégie d’aménagement logistique à l’échelle régionale.
En termes de planification, le document-cadre rappelle l’importance d’affirmer la logistique « comme une composante du projet de territoire » dans les documents de planification. Sur chaque territoire, un état des lieux et une analyse des flux de production, de distribution et des flux retours devraient être réalisés. Sur cette base, le foncier à vocation logistique pourrait être préservé à des emplacements stratégiques. Le gouvernement veut aussi promouvoir, à travers les documents de planification, une logistique « durable, respectueuse de l’environnement et de la santé ». Pour y parvenir, l’Etat encourage les territoires à offrir des avantages aux logisticiens et aux transporteurs moteurs (utilisant des véhicules faiblement émissifs, silencieux ou développant la mutualisation ou le report modal.
Autre objectif identifié : le développement de « nouvelles organisations logistiques ». Pour cela, le Ministère veut développer les expérimentations de solutions « innovantes ». Il entend aussi favoriser l’optimisation des flux liés au e-commerce par le développement de points de stockage de courte durée, par une meilleure gestion du trafic et par une adaptation de l’espace public. Le Ministère veut aussi objectiver les émissions liées aux approvisionnements en circuit court et favoriser les stratégies d’optimisation et de regroupement des flux et inciter à la mise en place de stratégies « durables » dans la logistique inverse. Seront aussi au programme le développement du transport collaboratif et de la collaboration entre professionnels, l’harmonisation des réglementations (horaires, gabarits, autorisations, facilités d’accès…) et l’encouragement des expérimentations de transport mixte (passagers / fret).
Enfin, le document-cadre propose de contribuer à l’adaptation de « l’offre de logistique urbaine durable », avec la préservation des sites encore localisés en centre-ville, la réservation des espaces stratégiques pour l’implantation de nouvelles activités logistiques et l’adaptation de l’immobilier logistique au milieu urbain. L’examen de la reconversion des friches industrielles et des parcs de stationnement comme sites logistiques est aussi évoqué. Dans le cadre du développement des infrastructures de carburants alternatifs, les territoires urbains ne devraient plus être oubliés. Enfin, la stratégie entend soutenir la réintroduction du fer et du fluvial pour des offres de logistique urbaine, en partenariat avec les aménageurs, les opérateurs et les chargeurs.
Tout ceci pourra se faire grâce à des modes de gouvernance adaptés. Et pour cela, le document propose de promouvoir le développement de chartes locales en faveur d’une « logistique durable » et la mise en place d’instance de concertation au niveau local et national.
Toujours au niveau de territoires, le document met en avant l’objectif de promotion d’un « aménagement logistique durable ». Pour cela, il s’agira de mieux organiser la logistique sur le territoire en multipliant les actions de coopération et de partenariat public-privé et privé-privé pour faire émerger de nouvelles pratiques plus vertueuses (mutualisation, utilisation de l’énergie, optimisation de l’utilisation du foncier, amélioration des conditions sociales, développement des services comme les transports collectifs…). Le Ministère entend mettre en valeur « la configuration privilégiée » des domaines portuaires pour y développer l’économie circulaire et développer la recherche dans l’« ingénierie de la localisation » pour rendre plus compatible la logistique avec les autres fonctions territoriales.

Conférence nationale sur la logistique – Document-cadre pour une Stratégie nationale « France logistique 2025 » - Janvier 2017

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 167 - Octobre/Novembre 2017

Stratégies Logistique n°167 est paru.

Hors-série n°15 - Value Chain Parts

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Parts, qui se tiendra à Toulouse le 22 novembre 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°14 - Value Chain Pharma

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Pharma, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 28 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.