Accueil / Entreprise /

France Logistique 2025 : quid des transports ?

, par La rédaction

La Stratégie nationale « France Logistique 2025 » avance. Un nouveau document cadre, récemment publié, présente les 58 objectifs et les 248 actions que l’Etat entend mettre en œuvre pour « faire de la France un pays leader dans ce domaine ». Pour le Ministère chargé des transports, « il doit constituer une base à partir de laquelle une dynamique collective est proposée aux acteurs concernés par les enjeux de la logistique ». Dans cette optique, Stratégies Logistique détaille, quasi in extenso, les objectifs affichés et les actions proposées, thématique par thématique. Aujourd’hui les transports.

Parmi les objectifs dédiés aux transports, figure la mutualisation des déplacements et les actions pour rendre les modes massifiés plus compétitifs. Sur cet axe de travail, le Ministère propose de concevoir les pré et post-acheminements ferroviaires des ports maritimes (conteneurs et vrac) comme une « offre globale » articulant des infrastructures « renouvelées » (gabarits, sillons disponibles, contournements des grandes agglomérations, rénovation des lignes capillaires…), des systèmes de massification (reposant notamment sur l’utilisation de ports secs) et une meilleure intégration de l’offre ferroviaire dans la supplychain des utilisateurs. Les ports sont au cœur des préoccupations. Le document-cadre évoque la nécessité de garantir la fluidité et la performance des circulations entre les réseaux ferrés national et portuaires. Autre action sur laquelle le Ministère attend des évolutions : la mutualisation. Le document-cadre propose de continuer les démarches de « concertation entreprises », comme les conférences thématiques organisées autour du fret ferroviaire et fluvial. Pour le Ministère, celles-ci permettent de redynamiser ces modes dans leur domaine de pertinence (transport massifié, lourd, distance importante, réserves de capacité importantes, fiabilité et sécurité…) grâce à un programme d’actions pragmatiques. Le report modal des trafics conteneurisés est aussi au programme. Des outils collaboratifs permettant de mieux intégrer le ferroviaire et le fluvial aux plans transport des donneurs d’ordre seront développés. Le Ministère veut aussi poursuivre le développement des opérateurs ferroviaires de proximité (OFP) notamment dans les ports.
Autre objectif affiché : « contribuer à développer la performance des transports via des référentiels et des outils d’évaluation reconnus et harmonisés ». Le Ministère entend ainsi encourager les entreprises à adhérer à des engagements volontaires adaptés à leur activité tels que « Objectif CO2 » ou « Fret 21 ». La poursuite des travaux sur la performance énergétique ou environnementale est aussi au programme, notamment via la norme NF EN 16247-4 (sur les audits énergétiques dans le transport). Le Ministère veut aussi poursuivre l’amélioration des outils de mesure de la performance environnementale, comme c’est le cas avec l’ « Information CO2 ». Il espère ainsi voir augmenter son utilisation et mettre en oeuvre des dispositifs « de vérification et d’attestation » pour garantir la qualité et la crédibilité des informations échangées. Pour l’avenir, il est aussi question « d’objectiver la performance » des véhicules routiers alimentés par différents carburants (hybride, GNV, électrique, normes euros…) selon les déplacements (en y intégrant l’ensemble les externalités telles que les émissions de gaz à effet de serre, de polluants atmosphériques, le bruit…). Côté carburant, le Ministère veut favoriser le développement des carburants alternatifs, par exemple, par le regroupement d’entreprises pour permettre l’utilisation de moyens GNL/GNC. Sont ainsi évoqués, entre autres, un dispositif de soutien à l’acquisition de véhicules au gaz, la définition du schéma logistique d’approvisionnement en GNL carburant et la construction des installations portuaires pour l’avitaillement au détail.
L’optimisation des « noeuds logistiques » (terminaux de transport combiné, plateformes multimodales) est aussi au programme. Dans ce cadre, le Ministère veut identifier les zones où l’intermodalité complète est indispensable. Il est aussi proposé de réfléchir au développement de terminaux urbains et de créer au niveau de chaque Grand Port Maritime une instance de coordination du fret ferroviaire avec SNCF Réseau et les régions, autour des enjeux de desserte. Un diagnostic et une cartographie des terminaux de transport combiné sera établi afin d’identifier les leviers et les freins à la construction et à l’exploitation de ces derniers. Il est aussi proposé de renforcer la rentabilité économique du transport combiné : une feuille de route sera établie sur la politique d’accompagnement du mode. En fonction, le Ministère encouragera le développement de nouvelles technologies et de nouvelles méthodes d’exploitation. Il devrait aussi renforcer la complémentarité du routier avec les autres modes pour le dernier et premier kilomètre. Le Ministère veut diversifier les activités des transporteurs routiers afin de développer de réelles plus-values (par exemple une extension de métier vers des activités logistiques génératrices de valeur ajoutée). Enfin, il est proposé d’optimiser le coût de passage de la marchandise entre le mode maritime et le mode fluvial en mettant en place une nouvelle répartition des coûts de manutention des conteneurs.
Innover : pour cela, le document-cadre rappelle que le gouvernement continuera d’accompagner les solutions de transport longues distances diversifiées telles que le transport combiné, les autoroutes ferroviaires ou de la mer.

Conférence nationale sur la logistique – Document-cadre pour une Stratégie nationale « France logistique 2025 » - Janvier 2017

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 176 - Avril / Mai 2019

Stratégies Logistique n°176 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.