Accueil / L’invité /

« Il faut toujours avoir un coup d’avance… »

, par Gilles Solard

Recruté par vente-privee.com comme directeur supply chain Europe, Jean-Michel Guarneri, ex président du directoire de CEPL, ex pdg de Savoye, nous livre ses réflexions sur les projets en cours et avenir de la vente événementielle en ligne.

Stratégies Logistique : Quelle est la problématique logistique de vente-privee.com ?
Jean-Michel Guarneri : L’une de nos principales problématiques est de savoir traiter plus de 15 000 nouvelles références par jour, soit 30 à 35 000 nouvelles sku à gérer d’univers de produits très hétérogènes ce qui induit des niveaux de complexité élevés en terme de codification. Nous travaillons sur des processus de référentiel unique. Chaque article reçu par vente-privee.com doit faire l’objet d’un code unique, quel que soit son origine et sa durée de vie. Une marque que nous distribuons d’une saison à l’autre peut en effet nous envoyer des produits qui ont des codes articles identiques. Cela nous oblige à réaliser une multiplication de contrôle pour garantir que le produit préparé correspond bien à celui que le membre a sélectionné sur notre catalogue (modèle, coloris),ainsi qu à la taille/pointure qu’il a choisi.
Nous nous sommes rapprochés d’un éditeur spécialisé afin d’acquérir un outil qui nous permet de mettre en œuvre rapidement un process " référentiel produit unique". Jusqu’à présent nous avions un processus manuel. Demain, nous aurons un process totalement intégré à notre système d’information.

S.L. : Le risque d’erreur est un vrai sujet ?
J-M G. : En B to B, l’erreur d’expédition n’a pas de conséquence pour le client/consommateur final. Ce n’est pas le cas en B2C. Alors que notre base de données compte des millions de références, voire des dizaines de millions en cumul sur plusieurs années, nous devons assurer une préparation de commande parfaite, le zéro erreur ! Tous les étés, nous organisons des ventes événementielles spéciales (Summer camp) qui ont la caractéristique de proposer un nombre important de références avec une profondeur de stock limitée. Nous mettons en ligne chaque jour plus de 30 marques différentes entre le matin et l’après midi avec la possibilité pour le membre de préparer des paniers multi-marques. Si deux références ont le même code article, nous avons un risque potentiel d’erreur qui est aussi réduit grace au process "référentiel unique".

S.L. : La suply chain de vente-privee.com, c’est quoi ?
J-M G. : Pour faire simple, nous avons des stocks chez les marques qui à l’origine sont destinés à leurs canaux de distribution traditionnels (distribution sélective, magasins spécialisés, GMS, etc). Et puis, nous avons des membres sur le net qui ont acquis ces produits à l’occasion d’une vente événementielle. La supply chain de vente-privee.com consiste à organiser toutes les opérations qui permettent à partir d’un stock non destiné à l’e-commerce de livrer aux consommateurs finaux des produits à la pièce, dans le délai le plus court possible avec un fort niveau de sécurité (emballage-calage) et en garantissant le zéro erreur de préparation.
Maitriser sa Suppy Chain signifie également de savoir anticiper et de faire anticiper tous les acteurs de la chaine de valeur. Jusqu’à ce jour nous avons su gérer et maitriser des fortes croissances d’activité dans de bonnes conditions d’exécution et c’est appréciable. Plus récemment notre croissance s’est accentuée et complexifiée avec l’adjonction de nouveaux univers de produits et de nouvelles zones géographiques. Gérer dans la même journée des produits du prêt a porter, de la chaussure, du parfum et de la cosmétique, de l’épicerie fine ou en encore des arts de la table, du meuble et de la décoration, et des équipements sportifs, dans la plupart des cas dépourvus de conditionnements particuliers pour le e-commerce, et de les envoyer partout en Europe c’est sport !
La fonction supply chain a aussi été créée chez nous pour que la logistique ne travaille plus exclusivement en mode réactif et qu’elle se dote d une démarche prospective. Nous devons être en mesure d appréhender notre futur et de simuler notre croissance en terme de volumétrie, d’univers de produits à traiter et de pays à conquérir. Il faut donc avoir en permanence le coup d’avance qui permet à la supply chain d’être toujours prête à supporter la stratégie de l’entreprise.

S.L. : C’est donc quoi ce coup d’avance ?
J-M G. : Si demain vente-privee.com décide d’un nouveau développement quel qu’il soit, nous devons être capables de mettre en œuvre dans un laps de temps restreint tous les moyens nécessaires à l’accompagnement d’un tel mouvement. A titre d’exemple, pour ce qui concerne les problématiques douanières, nous pourrions nous adresser à un prestataire spécialisé en la matière mais nous avons aussi tout intérêt à acquérir en interne les compétences ad hoc, car savoir gérer des opérations de dédouanement dans le métier des ventes événementielles, ce n’est pas donné à tout le monde ! Il faut être capable de mettre en œuvre une "machine de guerre" agile et efficace permettant aux produits d’être dédouanés rapidement et en toute sécurité.

S.L. : Et pourquoi ne pas avoir recours à un prestataire logistique ?
J-M G. : Nous avons depuis toujours fait le choix d’internaliser et de maîtriser notre logistique et notre supply chain qui font parties des fonctions support « core business » chez vente-privee.com. Il y a cependant autour de nous des prestataires spécialisés qui offrent de très bons niveaux de prestations et on ne s’interdit pas à titre exceptionnel pour la gestion de nos pics d’activité ou pour des problématiques pointus de préparation de commandes d’avoir recours à certains d’entre eux. Pour ce faire nous déployons chez eux nos process et nos systèmes d’information afin de garantir les mêmes niveaux de qualité et de traçabilité que ceux obtenus en propre dans nos centres de distribution. A titre d’exemple pour la logistique du frais nous avons développé une collaboration avec l’un des acteurs majeurs de ce secteur en France : Sofrilog. Préparer et livrer des colis de produits frais dans les règles de l’art, c’est savoir contrôler et tracer les températures tout au long de la chaine du froid ainsi que les dates de péremption et les dates limites de consommation. C’est un process pointu que nous préférons confier à un spécialiste du métier. Nous avons démarré notre collaboration en septembre 2012 et d’ici la fin de l’année, nous aurons réalisé ensemble entre 10 et 15 opérations concernant des produits tels que des foies gras frais mi-cuits, des grands jambons espagnols et italiens, du saumon fumé et même du caviar.

S.L. : A Lyon, vous êtes au maximum de vos capacités ?
J-M G. : Nous travaillons en 2 équipes et effectivement pendant les périodes de forte activité, nous approchons de notre maximum de capacité. Pour augmenter nos capacité de production et améliorer notre efficacité notamment en période de pics, nous réfléchissons aussi l’éventualité de procéder à des évolutions technologiques. Nos réflexions portent sur 2 axes : enrichir nos fins de lignes de préparation avec l’introduction de lignes automatiques de mise sous enveloppes de produits permettant l’utilisation de ce procédé d’emballage, ainsi que la réduction de nos délais de livraison !

S.L. : Quels sont vos objectifs en matière de délai ?
J-M G. : L’objectif affiché n’est pas de nous engager dans une course á la réduction de ces délais au détriment de la qualité d’exécution et du respect de nos engagements avec nos membres. Ceci étant dit, nous avons des pistes conséquentes d’amélioration permettant d’envisager la réduction des délais de livraison de bons nombres d’opérations sans modifier notre modèle économique. Nous disposons de leviers forts en logistique d’exécution et en supply chain mais je ne suis pas encore en mesure d’en quantifier les effets. Aujourd’hui les « one days » sont expédiés sous 24 heures. Nous devons accroitre notre collaboration avec nos marques, pour leur donner de la vision et leur permettre d’anticiper les moyens à mettre en œuvre pour accélérer les processus de livraison.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 165 - Juin / Juillet 2017

Stratégies Logistique n°165 est paru.

Hors-série n°14 - Value Chain Pharma

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Pharma, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 28 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°13 - Value Chain Software

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Software, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 15 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.