Le numéro 203 est en accès libre

Feuilletez gratuitement Stratégies Logistique 203 - octobre/novembre 2023.

Accueil / Immobilier

Les associations logistiques s’accordent dans la performance énergétique des bâtiments

, par Renaud Chasle

Afilog, Union TLF, France Supply Chain et le Club Demeter signent une charte de partage de responsabilité en matière de performance énergétique imposée par le décret tertiaire.

A l’occasion du salon SITL 2024, Afilog, Union TLF, France Supply Chain et le Club Demeter, représentants des propriétaires et exploitants de l’immobilier logistique, ont signé une charte de principes communs visant à organiser et à partager la responsabilité de la performance énergétique des bâtiments, telle que prévue par le décret tertiaire de la loi pour l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN). Le décret tertiaire, promulgué en juillet 2019, impose aux propriétaires et locataires de bâtiments tertiaires d’améliorer la performance énergétique du bâti afin de réduire de 60% la consommation d’énergie d’ici 2050 par rapport à 2010.

Cette charte vise à définir une répartition équilibrée et équitable des responsabilités, des coûts et des bénéfices entre le bailleur et l’exploitant, à travers 4 points essentiels :

  • Il faut agir : Face à l’urgence climatique, propriétaires et locataires de l’immobilier logistique, comme tous les acteurs de l’économie, doivent agir pour réduire la consommation énergétique des bâtiments et baisser les émissions de gaz à effet de serre.
  • Le propriétaire pilote l’action : le propriétaire est naturellement le pilote global de l’amélioration continue de la performance du bâtiment.
  • L’action est financée par l’économie d’énergie : le locataire reverse au propriétaire le montant équivalent à l’économie réalisée grâce aux travaux de rénovation.
  • Il faut un dispositif de pilotage adapté qui permette d’encadrer toutes les phases du projet de rénovation énergétiques (audits préalables, contrats, travaux de rénovation, mesure des économies d’énergie).

Un bilan d’étape est prévu dans deux ans pour analyser la pertinence de ces principes communs dans la mise en œuvre du “décret tertiaire” dans le secteur logistique.

« Nous avons souhaité soutenir l’initiative d’Afilog pour faire entendre la position des utilisateurs des immeubles : le législateur doit tenir compte de leur point de vue car ils sont les acteurs majeurs du marché et de la décarbonation. Les investisseurs immobiliers, qui sont souvent les propriétaires des bâtiments doivent ouvrir un dialogue avec les occupants afin que les adaptations techniques des immeubles soient réparties de manière équitable. Enfin, cette charte s’inscrit dans une vision long terme de l’immobilier logistique », décalre Yann de Feraudy, président de France Supply Chain.

PDF - 304.4 ko
principes communs pour la mise en oeuvre du décret tertiaire dans l’immobilier logistique

Sur le même sujet

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 206 - avril / mai 2024

Stratégies Logistique n°206 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.