Accueil / Entreprise /

Orchestra fragilisée par les gilets jaunes

, par Stratégies Logistique

Orchestra a été victime d’une baisse de fréquentation en fin d’année, rapporte Les Echos. La marque Orchestra commence pourtant à faire ses premiers pas dans l’omnicanal avec OneStock.

« Le contexte social et économique extrêmement difficile lié à la crise des gilets jaunes a continué d’impacter fortement l’activité », a indiqué le spécialiste français du prêt-à-porter pour enfants. Le chiffre d’affaires du mois de novembre a reculé de 8% par rapport à l’année précédente.

Le groupe a pris du retard dans sa transformation digitale puisque sa part ne représente que 6,2 % de son CA de 600 millions d’euros. Les tentatives de rachat de Destination Maternity et Toys’R’Us France ont échoué.

Contrat avec OneStock

Orchestra vient de signer un contrat avec OneStock, spécialiste de l’optimisation des commandes omnicanales, pour ses 600 magasins dans 40 pays et son site e-commerce décliné dans une dizaine de pays. Orchestra s’équipe ainsi d’un OMS (Order Management System) pour éviter les ruptures de stock et les indisponibilités produits.

« Avec Orchestra, OneStock mettre en place le ship-from-store multi-entrepôts et multi-pays ainsi que l’optimisation des stocks du site e-commerce », souligne OneStock. Orchestra s’approvisionnait jusqu’alors uniquement dans un entrepôt dédié possédant un assortiment axé essentiellement sur le textile et peu sur la puériculture.

« Avec l’unification des stocks, le site e-commerce pourra proposer une gamme puériculture beaucoup plus étoffée. Le ship-from-store va permettre l’approvisionnement d’un second entrepôt spécialisé dans l’univers puériculture et de son réseau international de magasins », poursuit le créateur de la suite logicielle. Au niveau international, les expéditions depuis les boutiques locales seront privilégiées aux entrepôts français.

Optimiser le picking

Les magasins Orchestra pouvant atteindre 5 000m², One Stock a mis en place la solution Store As A Warehouse, permettant de traiter facilement les expéditions des commandes provenant d’autres canaux, via la mise en place de process de picking, consolidation et colisage des commandes. Les employés Orchestra pourront, avec leurs interfaces vendeurs, obtenir un parcours de collecte optimisée à travers les rayons du magasin.

Click and Collect unifié

Auparavant, les commandes Click & Collect étaient systématiquement expédiées depuis l’entrepôt de Montpellier dans un délai de 3 à 10 jours, puis livrées en boutiques. « Grâce à la mise en place du Click & Collect unifié, OneStock va permettre de sélectionner le point d’approvisionnement le plus pertinent. Ainsi, une commande Click & Collect pourra être prélevée depuis le point de stockage le plus optimal : stock du magasin de retrait, d’un magasin à proximité, des différents entrepôts ou autres », conclut OneStock.

Orchestra avait deux importants projets en Languedoc, annoncés en 2017 : un nouveau siège social doté d’un campus, à Montpellier, et la construction d’une plateforme logistique à Nîmes, qui pourraient au vu des résultats médiocres de la fin d’année, être repoussés.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.