Accueil / Entreprise /

Plan choc pour Carrefour : blockchain, courses à domicile et livraison express

, par Stratégies Logistique

Carrefour annonce notamment "la généralisation de la technologie Blockchain pour améliorer la traçabilité des produits dès 2018".

Développement des supérettes de proximité, concurrence de l’e-commerce, intérêt pour des produits sains et locaux : Carrefour doit faire face à de nombreux défis. Alexandre Bompard, le nouveau PDG, a dévoilé les grands axes du plan de développement "Carrefour 2022", prévoyant notamment 2400 départs volontaires.

2 milliards

Poursuivre le désendettement du distributeur, rénover le parc de magasins, terminer la transformation de Dia, simplification de l’organisation pour être plus "agiles" : les chantiers sont nombreux. Du point de vue de la logistique, la modernisation du réseau d’entrepôts devrait se poursuivre. Avec notamment "la généralisation de la technologie Blockchain pour améliorer la traçabilité des produits dès 2018".

Le plan de transformation prévoit de 2 milliards d’euros d’investissements par an dès l’année prochaine, en partie consacrés à "l’accroissement des investissements supply chain orientés vers la création d’une offre omnicanale dans l’alimentaire par l’automatisation des plates-formes de préparation de commandes".

Annoncé en fin d’année dernière, a première plate-forme logistique de Carrefour entièrement dédiée au e-commerce s’implantera sur le site de l’ancienne usine PSA Aulnay, en banlieue nord de Paris (93 et 95) : un « bâtiment-pilote, multi-températures et d’une surface de 26 000 m² extensible, sera livré à son utilisateur pour une mise en exploitation au cours du 1er trimestre 2018 », précise la foncière Segro.

Accélérer le digital

Carrefour souhaite en effet "accélérer la transformation digitale de l’enseigne en développant un système omnicanal de référence". Afin d’accroître le développement des services de livraison à domicile des courses alimentaires et non alimentaires, un partenariat avec le groupe La Poste (via sa filiale Stuart spécialisée dans la course urbaine urgente) a été signé, pour gérer la logistique du dernier kilomètre.

La possibilité d’une livraison express (en une heure) sera étendue à Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Lille, Nancy, Nantes, Nice, Reims, Rennes et Strasbourg. Ce service de livraison ultra rapide avait été lancé en 2016 à Paris et sa petite couronne (Neuilly, Levallois, Malakoff, Vanves et Bagnolet) puis en 2017 à Lyon, Bordeaux, Toulouse et Montpellier. Le client choisit son créneau de livraison (30 minutes). La livraison est facturée au prix fixe de 4,90€ sans minimum d’achat.

A partir des drives

Carrefour et Stuart vont également mettre en place un service de livraison à partir des drives, "testé courant 2018 dans deux villes pilotes", avance le communiqué. "Dès 2018, 170 nouveaux drives seront ouverts en France et la qualité de service globale sera améliorée, notamment grâce au déploiement de moyens logistiques automatisés", a annoncé le groupe.

La modernisation de la supply chain ambitionne en contrepartie de réduire les coûts logistiques (équivalents aux 2 milliards d’investissement), via une "plus grande focalisation sur l’efficacité opérationnelle" en complément de "l’optimisation des achats marchands et de la rationalisation des achats non marchands".

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 171 - Juin / Juillet 2018

Stratégies Logistique n°171 est paru.

Hors-série n°16 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 12 décembre 2017, et découvrez les candidats en lice pour le Prix de l’innovation durable 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°15 - Value Chain Parts

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Parts, qui s’est tenu à Toulouse le 22 novembre 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.