Accueil / Entreprise /

Pourquoi Dimotrans rachète Henri Ducros

, par Luc Battais

En annonçant le 16 janvier le rachat des transports Henri Ducros à Bordeaux, le groupe lyonnais de transport et de logistique Dimotrans annonçait une étape d’intégration de sa distribution en France.

Dimotrans Group réalise un chiffre d’affaires toutes activités confondues de l’ordre de 300M€ (206M€ en 2015) essentiellement en transport routier national et Europe (54%) mais également en international (34%) avec des implantations en propre en Asie. C’est également un logisticien (12% du chiffre d’affaires) qui dispose de 200 000m2 d’entrepôts sur 16 sites pour des clients dans l’industrie, la grande distribution mais aussi le commerce électronique.
De son côté Henri Ducros est une entreprise de transport de groupage qui réalise un chiffre d’affaires de 46 millions d’euros essentiellement dans la distribution en France de messagerie rapide conventionnelle au travers d’une dizaine d’agences. Au regard de ces deux fiches d’identité dessinant des profils parfaitement complémentaires, la question se pose de savoir pourquoi un commissionnaire de transport international devenu aussi logisticien achète aujourd’hui un messager sur un territoire où l’offre de prestation de distribution est riche d’un nombre raisonnable d’acteurs d’excellente qualité, jusqu’alors partenaires ou sous-traitants de Dimotrans ?
Philippe Bouvier, directeur général de l’activité route de Dimotrans, répond en expliquant en substance que l’entreprise a atteint aujourd’hui une dimension suffisante pour participer à des appels d’offres logistiques européens qui imposent de facto de disposer d’un système de livraison intégré afin, notamment de tendre les transit time, et d’améliorer le suivi des envois. On peut conjecturer que l’avantage de l’intégration apporte également une économie globale en évitant l’empilement de marges liées à la sous traitance en distribution France. Mais Philippe Bouvier insiste surtout sur l’importance qu’il y a désormais à contrôler étroitement une offre globale de transport et de logistique depuis les zones de sourcing et d’export jusque chez les consommateurs, même pour un prestataire de la dimension d’une grosse PME.
Dimotrans a acquis Fashion Partner Group (transport et logistique d’articles de mode et de luxe) en 2016. Après le rachat de Henri Ducros, le groupe « pèsera » 346 millions d’euros. L’objectif est d’atteindre un chiffre d’affaires de 500 millions en 2020. Dans un communiqué, Salvatore Alaimo, président de Dimotrans Group, explique que son projet est de constituer « une alternative aux grands groupes ». Si ces groupes sont des compétiteurs comme les grands commissionnaires mondiaux ou comme le Français Geodis, l’ambition est grande et le chemin à parcourir encore long. En revanche il semble que d’ores et déjà l’intégration déjà réalisée par Dimotrans place l’entreprise en situation de prendre sa part dans des contrats européens.... Aux côtés des plus grands. C’est une première étape.
Luc Battais

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.