Accueil / Entreprise /

Les comportements alimentaires évoluent, la logistique aussi

, par La rédaction

Le ministère chargé de l’agriculture a étudié les évolutions attendues dans les comportements alimentaires des Français. Ce qui impliquera nécessairement une évolution des logistiques associées.

Le Ministère en charge de l’agriculture vient de publier une étude prospective visant à mieux comprendre et anticiper l’évolution des tendances alimentaires des consommateurs français. Pour le Ministère, il s’agit de proposer « un outil d’aide à la décision et un cadre de réflexion aux différents acteurs de la filière alimentaire ». Outre ce rapport, des fiches détaillées, présentant les tendances et les impacts de ces nouveaux comportement ont été mises en ligne.
Digitalisation, proximité et gaspillage alimentaire
D’un côté, les fiches « tendances » décrivent l’origine de l’évolution du comportement du consommateur, les observations qui s’y rattachent et les perspectives d’évolution à 2025.
De l’autre, les fiches « impacts » formalisent les incidences de ces changements de comportement sur les différents acteurs de la chaîne. Objectif affiché pour le Ministère : décrire les évolutions en cours pour une partie des acteurs avec, quand cela est possible, une anticipation des impacts émergents ou potentiels.
Ainsi, si la « tendance » de réduction du gaspillage tout au long de la chaîne de distribution est clairement identifiée, les impacts sur la chaîne d’approvisionnement sont aussi évaluées. Cette tendance demandera ainsi une optimisation des flux logistiques des produits et une implication de l’ensemble des acteurs : transporteurs, marchés d’intérêt national (MIN) et plateforme de stockage. Sont ainsi identifiées par le Ministère comme axes de travail incontournables, l’adaptation des solutions logistiques (pour permettre de limiter encore davantage les risques de ruptures de la chaîne du froid ou de refus de livraison), l’amélioration du suivi des flux ou encore le développement de nouveaux circuits logistiques, notamment pour la valorisation des invendus.
De même, si l’on observe l’envie de « proximité » exprimée par les consommateurs (proximité géographique ou proximité avec le producteur), cette tendance impactera la chaîne d’approvisionnement. Sont ainsi mentionnés par le Ministère, un développement du sourcing local par les grossistes fournisseurs de la RHD collective, une nécessaire fiabilisation de l’approvisionnement, le développement de la traçabilité face à une multiplication des fournisseurs ou encore des livraisons qu’il faudra gérer.
Les documents mis en ligne présentent ainsi les évolutions attendues dans les circuits alimentaires. Des évolutions que les acteurs de la logistique devront accompagner et anticiper.

16 fiches pour mieux appréhender les comportements alimentaires de 2025 - Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la fôret - Février 2017

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 182 - avril/mai 2020

Stratégies Logistique n°182 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.