Accueil / Supply chain management /

FM Logistic solide sur ses bases

, par Gilles Solard

Le logisticien français affiche une hausse de 12% de son activité en 2008 alors que la profession est en recul de 18%.

 Satisfait mais prudent : dans une conjoncture difficile, FM Logistic annonce, pour l’exercice 2008 clôt le 31 mars 2009, une croissance de 12 % de son chiffre d’affaires à 677 millions d’euros et évalue à 18 % la baisse moyenne de l’activité de ses concurrents. Mieux : l’Ebidta progresse de 26 % à 49,3 millions d’euros, le fonds de roulement progresse à 29 millions d’euros et la trésorerie apparaît solide à 20 millions d’euros. Le tableau serait idyllique si les chutes simultanées du rouble russe et du zloty polonais n’étaient pas venues ternir le tableau financier. Le résultat avant impôt ressort à 13 millions d’euros. FM Logistic affiche, au final, un résultat net de 8 millions d’euros. L’entreprise emploie actuellement 12.000 personnes dont 60 % hors de France. Une performance que le logisticien français attribue à la pertinence de son modèle économique et à ses fondamentaux. A savoir développer le pooling et la mutualisation sur des sites multiclients.

Grande consommation. Peu de changements marquants dans le portefeuille des activités. L’entreprise est résolument ancrée dans les produits de grande consommation (PGC) avec une nette dominante de l’agroalimentaire qui totalise 34,4 % des flux avec des clients comme Cadbury ou Ferrero. Comme les distributeurs font 21,1 % de l’activité, FM Logistic se dit très bien placé pour le faire le lien entre industriels et enseignes. L’entreposage et la manutention font 60,1 % de l’activité contre 23,9 % pour le transport, 14,2 % pour conditionnement et 1,8 % pour la douane, une spécialité stratégique à l’international. Dans ce cadre, la place du conditionnement qui regroupe comanufacturing et copacking, est en trompe-l’oeil. FM Logistic assure que cette activité est en croissance alors que les difficultés du site de Woippy (Moselle) - liées au départ de HP à la fin de l’année 2008 - entraînent une baisse mécanique de l’activité. Dans l’immédiat, le logisticien a investi globalement 2 millions d’euros pour transférer et développer du conditionnement agroalimentaire mais "la crise n’a pas permis d’aller plus loin", note Jean-Christophe Machet, co-président de l’entreprise avec Jacky Gervis.

International. Sur le plan géographique, le cap à l’international, pour 2008 et 2009, est maintenu en Russie, en Europe de l’est et en Chine. L’Italie progresse lentement mais sûrement tandis que l’Espagne subit de plein fouet les conséquences de la crise. Pas de projets dans les cartons au Royaume-Uni et en Allemagne. La France n’est pas oubliée : neuf sites ont été déployés entre janvier 2008 et mars 2009 dans l’Hexagone contre 17 dans le monde. FM Logistic souligne, au passage, sa satisfaction de travailler en France avec Nestlé - un client européen ancien - sur le site de Fontenay-Trésigny (Seine-et-Marne) qui affiche une capacité de 64.000 palettes.

Dévaluations. Pour 2009, la prudence est de mise. Sauf retournement brutal, FM Logistic anticipe une baisse de son activité de 10,5 % en valeur en raison des dévaluations monétaires mais seulement de 1,2 % en volume. Depuis avril 2009, une quinzaine de dossiers importants ont été signés dont un site de conditionnement de 500 mètres carrés pour Henkel Cosmétique à Château-Thierry (Aisne). L’entreprise a, enfin, lancé les bases de son développement dans la logistique liée au commerce à distance. Les premiers développements sont attendus en 2010.

 

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.