Accueil / Entreprise /

GT opte pour la croissance externe

, par Gilles Solard

Le prestataire logistique GT Logistics veut atteindre les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2012 avec le rachat de L4, prestataire spécialisé dans le e.commerce, et de E Walls Cargo Care dans le multi-modal.

Lors du traditionnel déjeuner que le groupe GT donne à la presse, Eric Sarrat n’y va pas par quatre chemins. « En 2009, on ne va pas faire les malins », déclare-t-il. Les effets de la crise sur le prestataire logistique semblent bien réels. Le groupe a clôturé l’exercice 2008 avec un chiffre d’affaires de 115 millions d’euros (1/3 en logistique et 2/3 en lacation), en croissance de 15% par rapport à 2007, mais le résultat net a plongé de 25%. Et les 25 millions d’investissement réalisés notamment dans les véhicules industriels ne s’avèrent pas vraiment utiles au regard des événements de l’automne 2008.

Le groupe GT affronte également une modification de l’offre logistique. « Il y a du bon, du moins bon, voire du très mauvais et des dossiers parfois surprenants », lance Eric Sarrat qui ne voit pourtant pas que des effets négatifs à la crise. « Certains dossiers s’ouvrent qu’on ne soupçonnait pas dans le nettoyage, l’intérim ou la restauration ». Certes, GT Logistics a perdu un contrat entre septembre et décembre, mais il en a regagné quatre dans le même temps avec Mecachrome (aéronautique, nucléaire), Cofrablack (noir de carbone) ou dans le secteur de la défense « où l’externalisation sera plus rapide que dans le monde hospitalier ».

Le groupe GT et sa branche logistique n’en reste pas moins ambitieux pour les années à venir. GT Logistics table sur un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros en 2010 et de 100 millions en 2012 ! Comment y parvenir ? Par la croissance externe, domaine dans lequel Eric Sarrat estime avoir pris un certain retard. GT a ainsi acquis la branche prestations logistiques de L4 Logistics fin 2008, une « start up » spécialisée dans la logistique mutualisée du e.commerce. Présidée par Sébastien Valoggia, l’entreprise qui double de taille tous les ans ne cesse de construire de nouvelles surfaces d’entreposage à Ris Orangis.

Une deuxième acquisition a été réalisée dans le multi-modal, avec le rachat de E Walls Cargo Care début 2009 à Lieusaint et Angers. Une entreprise qui gère des activités de cross docking pour l’industrie automobile (Ford, Scania). « On préfère le wagon au camion. La situation ubuesque du ferroviaire devrait évoluer très vite », estime Eric Sarrat.

Enfin un mot sur GT Location, la branche location de véhicules industriels. Une activité moins touchée par la crise que le transport proprement dit. Et aujourd’hui accaparée par l’émergence d’un nouveau métier : la livraison urbaine. Samada, la filiale logistique de Monoprix a ainsi confié à GT Location l’approvisionnement de ses 65 magasins parisiens avec des camions au gaz naturel. « Une révolution dans le secteur de la livraison urbaine », s’exclame Michel Sarrat qui a mis en place une formation spécifique destinée aux conducteurs. Si le mouvement prenait de l’ampleur, cette activité pourrait bien devenir la troisième du groupe GT…

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.