Accueil / Transport /

Maersk a commandé huit navires au bio-méthanol

, par Stratégies Logistique

L’armateur danois A.P. Moller-Maersk, leader mondial des opérateurs de porte-conteneurs, a commandé huit navires de 16.000 EVP à double motorisation fonctionnant avec du méthanol vert.

Dans le cadre de ce « renouvellement de flotte », Maersk prévoit de faire voguer un premier porte-conteneur utilisant du bioéthanol d’ici 2023, soit sept ans avant ce qui était prévu. Chacun de ces nouveaux navires aura une capacité de 16.000 conteneurs EVP (équivalent vingt pieds). Une option a été posée pour l’achat de quatre navires supplémentaires en 2025.

Construits par le coréen Hyundai Heavy Industries (HHI), ces nouveaux navires représentent 1,5 milliard d’euros d’investissement. Ils devraient permettre de réduire l’empreinte carbone de Maersk à hauteur d’un milliard de tonnes de CO2. La capacité concernée par le bioéthanol devrait permettre de transporter plus de 150.000 EVP entre l’année prochaine et le premier trimestre 2024.

Approvisionnement et coûts

L’approvisionnement d’une quantité adéquate de méthanol neutre en carbone reste un défi, car il nécessite une augmentation significative de la production de méthanol neutre en carbone (l’approvisionnement de ces premiers navires nécessitant 360 000 tonnes).

La question de la répercussion du coût de ce nouveau carburant est également posée, la production de bioéthanol étant aujourd’hui plus chère de 10 à 15%. Selon Maersk, la tonne de bio-éthanol coûterait 1.000 dollars, sachant qu’il faut deux tonnes de biométhanol pour équivaloir à une tonne de l’actuel fuel HFO.

-42% en 2020

En tout cas, l’armateur suit ainsi les objectifs de décarbonation de ses clients, dont Amazon, Disney, H&M Group, HP Inc, Levi Strauss & Co, Microsoft, Novo Nordisk, The Procter and Gamble PUMA, Schneider Electric, Signify, Syngenta et Unilever.

Maersk, qui a vendu en 2017 sa division pétrolière à Total, souhaite atteindre la neutralité carbone de son activité d’ici 2050. En 2020, il a déjà baissé de 42% ses émissions sur l’ensemble de l’année. Il s’engage clairement sur la voie de méthanol, contrairement à son concurrent CMA-CGM, qui a lui acheté 32 porte-conteneurs propulsés au GNL.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 190 - septembre 2021

Stratégies Logistique n°190 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.