Accueil / Transport / Livraison /

Mercedes commercialise l’eVito électrique

, par Luc Battais

A l’approche de l’échéance de 2020 fixée par l’union européenne pour respecter un objectif d’émissions de 95g de CO2/km en moyenne sur leur gamme de véhicules légers, les constructeurs de véhicules multiplient les lancements d’utilitaires tout électrique. Mercedes commercialisera une gamme tout électrique d’ici la fin de l’année en commençant par l’eVito.

« Dans les 3 ans nous aurons électrifié toute notre gamme d’utilitaires légers. » C’est par cette phrase que le responsable marketing France de Mercedes en charge des véhicules utilitaires légers à lancé il y a quelques jours la présentation du eVito, un petit utilitaire entièrement électrique commercialisé en France à partir d’octobre prochain.

Ce véhicule destiné aux artisans travaillant en centre-ville ainsi qu’aux services de livraison de colis offre une charge utile de 1073 kg (PTAC 3,2t) semblable à celle de la version Diesel tout comme un volume utile du fourgon compris entre 6 et 6,6m3 selon les versions.
Les batteries placées sous le plancher assurent une autonomie moyenne de 150km (WLTP) restaurée en 6 heures de charge maxi, selon le système utilisé. Elles sont vendues avec le véhicule et non louées.

Même puissance que le Diesel

Le moteur électrique développe 84 kW (114 ch, une puissance identique au Vito 111 CDI) et jusqu’à 300 newtons-mètres de couple idéal (selon le constructeur) pour un usage urbain. La vitesse maximale peut être adaptée à l’usage.
En France, le eVito sera configuré pour une vitesse maximale de 120 km/h mais , sur demande s’il est en quasi exclusivité utilisé en ville, il pourra être bridé à 80 km/h afin d’optimiser l’autonomie.
On rappelle chez le constructeur que la commercialisation de ces véhicules électriques est une obligation imposée par l’Union européenne selon laquelle les constructeurs devront respecter un objectif d’émissions de 95g de CO2/km en 2020 en moyenne sur leur gamme, les émissions des véhicules les moins polluant compensant celles des véhicules émettant le plus de CO2.

Le Sprinter électrique à la fin de l’année

De son côté, l’eSprinter , plus grand (PTAC 3500 kg), sera commercialisé en France vers ma fin de l’année il sera d’abord proposé en version fourgon à toit surélevé. Tout comme le Sprinter à moteur thermique, le volume de chargement maximum est de 10,5 m3.
Avec quatre batteries et une capacité totale de 55 kWh, l’autonomie prévue est aussi d’environ 150 kilomètres (WLTP), avec une charge utile maximale de 900 kg.
La version avec trois batteries d’une capacité totale de 41 kWh offrira une autonomie d’environ 115 km (WLTP) mais avec une charge utile maximale supplémentaire de 140 kg environ à 1040 kg.
Tout comme l’eVito, la vitesse maximale pourra être configurée selon l’objectif - à 80 km/h ou jusqu’à 120 km/h si une allure plus rapide est nécessaire.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.