Le numéro 203 est en accès libre

Feuilletez gratuitement Stratégies Logistique 203 - octobre/novembre 2023.

En bref

Sobriété énergétique : Heppner a réduit de 13% en un an la consommation de ses bâtiments

Argan construit 18 000 m² carbone neutre à Chartres

Argan construit 18 000 m² carbone neutre à Chartres

Découvrez l'abonnement numérique

Accueil / Immobilier

Entrepôts XXL : une mission parlementaire veut davantage de régulation

, par Erick Demangeon

Le rapport parlementaire sur « les incidences du déploiement des grands entrepôts logistiques » réalisé par les députés Charles Fournier et Sandra Marsaud crée des remous chez les acteurs de la logistique. Si ses propositions tendant à freiner leur construction hérissent, d’autres recommandations sur l’attractivité ou une planification territoriale concertée croisent les attentes de la filière.

« Une mauvaise caricature de la filière et de ses salariés » : Eric Hémar, président de TLF, juge sévèrement le rapport parlementaire sur les entrepôts de plus de 40 000 m2 remis le 13 décembre dernier. Les propositions en faveur d’un moratoire, ou celles visant à renforcer les modalités et procédures d’implantation, ainsi que leur fiscalité, mettent le feu au poudre. Elles « font peser un risque majeur à tout le secteur  » affirme Yannick Buisson. Pour le président du conseil Supply Chain de l’Union professionnelle, composé de logisticiens contractuels, «  cela inciterait les opérateurs à s’implanter de l’autre côté de la frontière », ajoute-t-il.
Même levée de boucliers chez France Logistique. L’association présidée par Anne-Marie Idrac met en garde contre « les solutions trop simples qui consisteraient à interdire les entrepôts ou à circonscrire, de manière trop dirigiste, leur déploiement. Ils s’installeraient alors dans les pays frontaliers, délocalisant l’emploi et générant des trajets supplémentaires de camions sur nos routes ». Pour Maxime Forest, directeur général de l’association, « cette solution ne serait bonne ni économiquement, ni écologiquement ».

PNG - 1 Mo
Charles Fournier, député EELV et Sandra Marsaud, députée Renaissance
EELV - LREM

Mieux cerner un secteur stratégique

Au-delà « d’intitulés stigmatisants » épinglés par TLF, plusieurs de ses 25 préconisations confortent les orientations de la Stratégie nationale logistique, lancée il y a un an, et rappelées le 22 décembre lors du dernier CILOG. Elles confirment, tout d’abord, le poids économique de la filière, évaluée à 200 Mds€, soit près de 10 % du PIB français. A ce titre, «  il est nécessaire de réguler et d’organiser davantage son développement  », défend le rapport. Sa seconde préconisation plaide, d’ailleurs, pour doter France Logistique d’un observatoire. Ce dernier serait chargé « de suivre, de quantifier et de cartographier les créations d’espaces logistiques, afin d’améliorer l’information sur l’occupation et la vacance des cellules, le prix du m2 et le nombre de surfaces disponibles ». Il aurait aussi pour mission, de clarifier « l’artificialisation engendrée pour chaque entrepôt et ses aménagements extérieurs, les baux en cours, les emplois associés », ainsi que « les différents intervenants impliqués » (propriétaires, exploitants, clients…).
Face aux contestations locales et aux recours de plus en plus fréquents, retardant l’instruction des procédures, les députés Charles Fournier et Sandra Marsaud invitent « à renforcer la concertation et la participation des habitants, le plus en amont possible, tant sur les stratégies territoriales que sur les projets  ».

Améliorer l’attractivité

Reconnus par Eric Hémar, lors de la dernière assemblée générale de TLF, le rapport souligne les enjeux et le chemin à parcourir pour réduire la pénibilité et l’accidentologie dans la profession. Il estime que « l’automatisation ni la robotisation (dans les entrepôts, ndlr) n’ont atteint leurs objectifs » dans ce domaine. La proposition visant «  à encadrer le tonnage cumulé journalier (manutentionné, ndlr) afin de réduire la pénibilité des métiers logistiques  » semble, du coup, frappée de bon sens pour améliorer, aussi, leur attractivité. Tout comme celle en faveur « d’une meilleure formation et sensibilisation des salariés et des employeurs aux risques professionnels » en s’inspirant « des recommandations de l’INRS ». L’analyse des besoins, en termes de transports collectifs et de mobilités douces, lors d’un projet d’entrepôt ou de zone logistique, semble un moyen d’en améliorer aussi l’attractivité.

Pour une planification concertée

D’autres recommandations du rapport croisent les attentes des acteurs de la filière. A commencer par le lancement « d’une planification spatiale des entrepôts pilotée par l’Etat et les régions  » au moyen « d’un schéma national logistique spatialisé ». Lors du dernier CILOG, le gouvernement a relancé les conférences régionales, censées améliorer la gestion des fonciers logistiques locaux. Cette nouvelle « impulsion » a été saluée par les aménageurs d’entrepôts, membres de l’association AFILOG. Pour le rapport, les dessertes multimodales, ferroviaires et fluviales des parcs logistiques devraient être intégrées à cette planification.
D’autres mesures proposées sont déjà lancées ou font l’objet de réflexions. Tel est le cas de la couverture des parcs de stationnement par des ombrières recouvertes de panneaux photovoltaïques. Le rapport se prononce aussi pour « le développement logistique vertical des entrepôts par l’adaptation des règles de hauteur dans les PLU et les régimes ICPE ».

PDF - 130.8 ko
Les 25 préconisations de la mission

Voir en ligne : Le rapport remis à la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 205 - février / mars 2024

Stratégies Logistique n°205 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.