Le numéro 203 est en accès libre

Feuilletez gratuitement Stratégies Logistique 203 - octobre/novembre 2023.

En bref

Still promeut la manutention automatisée auprès des PME

La start-up de formation des livreurs Delivery Academy va lever 1,2 M€

Découvrez l'abonnement numérique

Accueil / Transport / Maritime

Malgré la baisse du fret, le port de Marseille continue d’investir

, par Renaud Chasle

Après 76 M€ investis en 2023 dans ses installations, le port de Marseille prévoit une enveloppe de 118 M€ cette année alloués au développement de l’activité, à la décarbonation et à la modernisation des infrastructures.

Si le port de Marseille-Fos clôture l’année 2023 avec une croissance du CA de 10,8% (210,5 M€), grâce au trafic de passagers en hausse de 36%, l’activité de fret a en revanche reculé de 12% pour les marchandises (-11% des conteneurs, -9% du RoRo) diverses et de 24% pour le vrac. Malgré ces résultats mitigés, le port de Marseille multiplie les investissements tant dans la transition énergétique que dans la modernisation des infrastructures et le multimodal.

76M€ investis en 2023

En 2023, le Port a investi près de 76 M€ dans ses installations, soit une augmentation de 27 % par rapport à 2022 (60 M€). 46 M€ ont été investis au service du développement du Port, dont1,6 M€ consacrés à des projets liés à la transition écologique et la décarbonation des activités, 18,3 M€ pour le report modal des marchandises (projets ferroviaires Graveleau et Mourepiane), 8,8 M€ pour la connexion électrique des navires à quai, 10,7 M€ investis dans le développement des activités maritimes ou encore 3,4 M€ consacrés aux grands projets tels que DEOS de parc éolien flottant. En parallèle, 30 millions d’euros ont été investis afin de moderniser les structures portuaires.

Une enveloppe de 118 M€ en 2024

Le budget 2024 est fixé à 118 M€ : 57 M€ seront investis dans le développement de la transition écologique et la décarbonation (+ 79 % par rapport à 2023), 31 M€ dans le développement des activités maritimes et l’aménagement des bassins et des terminaux, 30 M€ pour moderniser les infrastructures portuaires. Côté décarbonation, les fonds permettront notamment d’acheminer 5 à 6 GW de puissance électrique jusqu’à la zone industrialo-portuaire, d’amorcer la construction d’une giga-usine de panneaux photovoltaïques (Projet Carbon) dont la mise en service est prévue pour 2025/2026 ou encore de financer différents projets. Parmi ceux-ci figurent le programme H2V de production d’hydrogène, Gravithy qui prévoit la construction d’une usine de production de fer pré-réduit bas carbone, Deos de plateforme éolienne offshore, Cenaq de connexion électrique des navires à quai.

Une part des investissements sera consacrée à a modernisation et la dynamisation des dessertes fluviales et des liaisons ferroviaires, notamment à travers le projet de numérisation de l’axe Méditerranée-Rhône-Saône (MeRS) qui porte sur la digitalisation des flux des trois filières conteneurs, vrac et continental.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 206 - avril / mai 2024

Stratégies Logistique n°206 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.