Accueil / Environnement /

Orangina met moins de gaz dans ses transports

, par La rédaction

Dans le cadre de la démarche FRET 21, Orangina Suntory s’est engagé à réduire de 9% les émissions de gaz à effet de serre liées à ses transports d’ici 2019.

Le producteur de boissons fruitées a décidé de rejoindre les entreprises déjà signataires de la Charte FRET 21 mise en œuvre par l’Ademe et l’AUTF.
Il s’est ainsi engagé à réduire, d’ici 2019, de 9 % les émissions de gaz à effet de serre liées à la distribution de ses produits vers ses clients, ce qui représentera 2 100 tonnes de CO2 évitées par an. D’après l’industriel, le transport représente aujourd’hui 16% de ses émissions de gaz à effet de serre.
Comme toutes les entreprises engagées dans la démarche, Orangina Suntory France s’est engagé sur un plan d’actions basé sur les quatre axes de la charte : le taux de chargement, la distance parcourue, les moyens de transport et les achats responsables. Mais ce sont bien dix actions qui seront mises en œuvre.
Parmi celles-ci, Orangina Suntory France va travailler plus particulièrement sur ses boucles de transport sur les flux des transferts inter-usines. L’industriel compte quatre sites de production sur le territoire national, parfois éloignés de plusieurs centaines de kilomètres (La Courneuve, Donnery, Meyzieu et Châteauneuf de Gadagne). En supprimant les retours à vide et en travaillant avec des transporteurs utilisant des camions GNV (Gaz Naturel pour Véhicules), Orangina Suntory France espère économiser plus de 1 000 tonnes de gaz à effet de serre par an sur ces boucles.
En complément, l’industriel réallouera les sites de livraison pour réduire les distances parcourues au départ des sites de production vers ses clients, action qui devrait engendrer, elle, une économie de plus de 400 tonnes annuelles de CO2 d’ici 2019.
Orangina Suntory va aussi garantir un taux de chargement « efficient » en optimisant le taux de chargement, limitant les ruptures et évitant les reliquats. D’après les calculs du producteur de boissons, cette action devrait permettre d’économiser plus de 300 tonnes de gaz à effet de serre par an.
Enfin, l’industriel optimisera l’utilisation des moyens de transports via le backhauling. Orangina Suntory France a pour ambition de réduire ses trajets à vide en collaborant avec le fournisseur de palettes CHEP et en déployant des boucles de transports. Les camions qui assurent la livraison des boissons seront désormais réutilisés par CHEP pour ses flux de collecte de palettes afin d’économiser environ 58 tonnes de gaz à effet de serre par an.
Un projet d’entreprise
Dans le cadre de ce véritable projet d’entreprise, Orangina Suntory France a aussi décidé d’actionner d’autres leviers comme le développement de navettes GNV entre les sites de production et les entrepôts, le recours au transport multimodal et notamment le rail-route ou encore la sensibilisation des transporteurs pour s’équiper de véhicules moins polluants et s’engager pour le Label Objectif CO2.
« Ce plan d’actions sur 3 ans [...] nous permettra non seulement de réduire nos émissions de gaz à effet de serre mais également d’optimiser nos flux, d’être encore plus performants dans la gestion de notre logistique et de renforcer cette véritable démarche partenariale mise en place avec l’ensemble de nos transporteurs » souligne Frédéric Darthout, directeur de la supplychain chez Orangina Suntory France.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 165 - Juin / Juillet 2017

Stratégies Logistique n°165 est paru.

Hors-série n°13 - Value Chain Software

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Software, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 15 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°12 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 25 avril 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.