Accueil / Transport /

Seine-Nord Europe : où en est-on ?

, par Erick Demangeon

Premier coup de pioche en 2020 pour une mise en service en 2027. Tel est le nouveau calendrier du canal Seine-Nord Europe. La loi d’orientation sur les mobilités et la LFI 2019 devraient finaliser son plan de financement.

Selon l’association Seine-Nord Europe en assemblée générale le 5 juin à Paris, la construction du canal à grand gabarit de 108 km reliant Compiègne dans l’Oise à Aubencheul-au-Bac dans le Nord, débutera dans le courant du premier semestre 2020 pour une mise en service à l’été 2027. Saluant la patience et la constance de l’Union européenne dans son cofinancement à hauteur de 1,8 milliard d’euros - soit 40 % d’un coût estimé à 4,5 milliards d’euros - le président de l’association Philippe Marini identifie deux nouveaux temps de passage : « La loi d’orientation sur les mobilités (LOM) qui devra traiter sur le fond de sa priorité et la LFI 2019 qui finalisera son plan de financement ». Ces textes devraient en effet préciser la ressource à créer pour se substituer au milliard d’euros que l’Etat ne peut pas apporter au projet.

Plan de financement à finaliser

Pour la région Hauts-de-France représentée le 5 juin par Franck Dhersin, « il est hors de question que cette ressource nouvelle soit adossée à une assiette locale puisque Seine-Nord est un projet d’intérêt national et européen ». Justifiant sa position, le vice-président du Conseil régional des Hauts-de-France rappelle que le canal figure sur la liaison à grand gabarit Seine-Escaut transfrontalière avec la Belgique, et le long du corridor Mer du Nord – Méditerranée, l’un des neuf corridors de transport européens. Aux yeux de l’Europe, cette infrastructure constitue en outre une réponse aux enjeux de report modal et environnementaux dans les transports de marchandises.
A ce jour, en plus de la participation de l’Europe, les collectivités territoriales concernées par Seine-Nord Europe se sont déjà engagées à verser un milliard d’euros tandis que la société de projet créée pour construire l’ouvrage emprunterait le solde.

Premiers appels d’offre

Pour répondre aux inquiétudes des acteurs économiques et publics de la vallée de la Seine, les travaux débuteront par le Sud. Amélioration de la desserte fluviale de Port 2000 au Havre, aménagement du port d’Achères et extension de celui de Limay – Porcheville, modernisation des écluses sur le Seine sont d’autres engagements pris auprès des acteurs normands avant l’ouverture du canal. Sur cette base, la société de projet a d’ores et déjà publié les appels d’offre pour la réalisation des premiers travaux et l’aménagement du foncier sur son tracé pour être prête à démarrer le chantier dès 2020.


Voir en ligne : La Société du canal-Seine-Nord-Europe

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 171 - Juin / Juillet 2018

Stratégies Logistique n°171 est paru.

Hors-série n°16 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 12 décembre 2017, et découvrez les candidats en lice pour le Prix de l’innovation durable 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°15 - Value Chain Parts

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Parts, qui s’est tenu à Toulouse le 22 novembre 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.