Accueil / Transport /

Le fret ferroviaire veut doubler sa part de marché en 10 ans

, par Luc Battais

L’alliance 4F (Fret ferroviaire français du futur) vient de publier ses propositions pour relancer le fret ferroviaire en France. L’objectif est de reconquérir une part de marché de 18% d’ici 2030. Une contribution très concrète au projet de relance du secteur prévu par la loi LOM dont la publication est prévue à la fin de l’année.

L’Alliance 4F de création toute récente regroupe tous les acteurs du transport ferroviaire de marchandises en France sur le modèle du consortium européen RailFreight Forward. Elle a été créée en quelque sorte pour construire la solution de la dernière chance pour le fret ferroviaire en France dont la part modale est descendue à 9 %. L’objectif des propositions remises au ministre des Transports le 23 juin, est de redonner au fret ferroviaire, d’ici à 2030, la part modale de 18% qui était la sienne il y a 20 ans.
Selon le projet 4F ce doublement en 10 ans coûterait un peu plus de 15 milliards aux entreprises, mais surtout à l’Etat et aux fonds européens, « soit 11,5 milliards pour la suite compte tenu des investissements en cours de réalisation » indique Pascal Sainson, président d’Europorte France.

La proposition 4F se compose de 30 actions techniques destinées à soutenir la compétitivité des acteurs (parfois par des aides directes à l’exploitation) et à améliorer la fiabilité et la capacité du réseau ferroviaire. Le transport combiné est en bonne place dans l’ordre des priorités, mais le wagon isolé n’est pas oublié qui devrait bénéficier selon 4F d’une aide de 75M€ par an selon des mécanismes de soutien déjà en œuvre dans d’autres pays européens.

Le poste le plus couteux, 10,5 Md€ est « l’action 18 » intitulée « Développer les investissements capacitaires dans le réseau stratégique de fret ferroviaire (lignes et terminaux). » Il s’agirait notamment de construire de nouvelles voies d’évitement , des contournements dédiés au fret des grandes villes, dont beaucoup sont au point mort depuis des années etc.

L’ action 3, financée par les entreprises ferroviaires, prévoit d’ « Embarquer l’ensemble des acteurs pour préparer la croissance du ferroviaire et du transport combiné ». Envisage quatre mesures impliquant les chargeurs :

  • mise en place d’une étude avec l’AUTF des bonnes pratiques contractuelles et définition des indicateurs clés de performance ;
  • établissement de contrats tripartites avec SNCF Réseau, l’Entreprise Ferroviaire et le chargeur (ainsi que le commissionnaire de transport) ainsi que la mise en place d’un suivi du coût global ;
  • production de statistiques fiables et distinguant le réseau national, l’international et le transit
  • élaboration avec les chargeurs d’une feuille de route concrète d’augmentation des volumes ferroviaires par filière.

La concertation entre les opérateurs ferroviaires et le gestionnaire de l’infrastructure (SNCF Réseau), déjà engagée, va se poursuivre, essentiellement sur les questions fondamentales de l’amélioration de l’accès aux sillons et de leur qualité. Il faudra attendre la fin de l’année et la parution du plan de relance du fret ferroviaire prévu par l’article n° 178 la loi LOM (en téléchargement ci-dessous) pour savoir lesquelles des propositions de 4F y seront intégrées.


Voir en ligne : Les propositions de l’Alliance 4F

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 184 - septembre 2020

Stratégies Logistique n°184 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.