Accueil / Entreposage / Manutention /

Still mise sur l’électrique

, par Franck Chevallier

Still annonce la version 35/50 de son modèle RX 60, un chariot frontal électrique d’une capacité de 3,5 à 5 tonnes. La conférence de lancement, organisée en ligne 12 octobre, lui a donné l’occasion de partager sa vision de l’énergie du futur.

La nouvelle déclinaison du RX 60 vient trouver sa place entre les modèles d’une capacité de 6 à 8 tonnes et de 2,5 à 3,5 tonnes. Résistant aux environnements les plus difficiles, le nouveau modèle affiche notamment une vitesse de 20 km/h, un démarrage dynamique (6,2 secondes pour parcourir 15 m avec une charge de 5 tonnes), 324 tonnes de capacité par heure ou encore une capacité de franchissement de pente à 22 % : il n’a plus rien à envier au thermique.

Gestion intelligente de l’énergie

De fait Still veut une intralogistique sans émissions polluantes avec une gestion intelligente de l’énergie. Comme l’ont expliqué les responsables du groupe : « Il faut impérativement utiliser les ressources de manière efficace. L’Union européenne demande de réduire les émissions de CO2 de 35 % pour 2030 aussi notre objectif est de diminuer les émissions de CO2 de nos chariots dans la décennie à venir ». Une requête de l’UE qui s’ajoute à l’augmentation des coûts de toutes les énergies. Un coût qui impose aux entreprises d’organiser et de planifier avec le plus grand soin l’utilisation et la consommation d’énergie. Still souligne à quel point une gestion intelligente de l’énergie constitue un facteur déterminant pour la réussite économique d’une stratégie logistique. Pour cela Still recommande d’utiliser des systèmes de gestion dédiés.

JPEG - 573.4 ko
Le RX60 est proposé en version batteries Li-Ion (photo) ou batteries plomb-acide.

Electricité sous toutes ses formes

Selon Still les batteries au plomb arrivent en fin de carrière, sauf pour des utilisations peu engagées, sur un poste. Elles seront de plus en plus remplacées par les Lithium Ion. Si ces dernières sont plus onéreuses à l’achat elles ont encore un grand potentiel et bénéficient d’une charge rapide, nécessitent moins de place et de manutention. Une énergie qui est présente aujourd’hui dans 15 à 20 % des chariots, mais qui devrait franchir les 50 % dans les 10 ans à venir. Pour un horizon plus lointain, après 2030, l’hydrogène et la pile à combustible sont privilégiés. « La solution formidable serait de pouvoir recharger un chariot par induction tout en roulant... mais ce n’est absolument pas au point. On aura peut-être des résultats avec cette technologie, mais seulement dans la seconde partie de la décennie » prévoit Thomas Fischer, directeur général de Still.

Une crise bien présente

La Covid a bien sûr bouleversé la façon de travailler chez Still : « Nous avons pris des mesures sur les sites, les agences pour la sécurité du personnel. Nous devons toutefois continuer à être présents notamment pour le SAV et l’envoi de nos techniciens sur place. Du côté de l’activité, nous avons subi un recul à plus de deux chiffres du CA. Mais cela va mieux depuis le mois de juin. Les variations sont énormes selon les pays et les types de client », explique Thomas Fischer.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 184 - septembre 2020

Stratégies Logistique n°184 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.