Accueil / L’invité /

« Nous assistons à la digitalisation progressive du parcours en magasin… »

, par Gilles Solard

Stratégies Logistique accompagne le salon du e-commerce mais aussi le salon VAD Conext (22 au 24 octobre à Lille) ainsi que notre dossier sur la distribution omnicanale par l’interview de Marc Lolivier, délégué général de la Fevad.

Qu’en est-il de l’essor du e-commerce et de son intégration à la distribution traditionnelle ?
Dans quelques années, nous ne parlerons plus que de commerce. Le « e » se diffuse très vite dans le commerce : nous allons vers une convergence, même si perdurera pour la vente en ligne une logique du dernier kilomètre. Le client est devenu un client multicanal. On tend vers le rapprochement entre les magasins et internet mis au service de la relation client. Au plan logistique subsistent des logiques de stocks séparés mais l’unification doit se faire rapidement et à moindre frais. Les pure players sont progressivement rattrapés ou rachetés par des retailers qui se sont adaptés au e-commerce. La prochaine étape sera celle de l’intégration. Cette convergence qui s’observe au niveau des acteurs du commerce commence à suivre dans la logistique.

Jusqu’où peut encore progresser le e-commerce dans sa forme actuelle ?
Les gens consomment davantage sur internet même s’ils dépensent moins au global. Le volume de transactions continue de croître. Le commerce électronique représente 7 % de l’achat non alimentaire. Cette part devrait augmenter, un peu à la façon du segment des produits techniques. À terme, on peut imaginer que le e-commerce atteigne les 20-25 %. Mais la réalité est plus complexe que ces chiffres : internet impacte aussi la vente en magasin. 90 % des achats en magasin sont réalisés après consultation d’internet. De même, 30 % des achats sur internet sont réalisés après la visite d’un magasin. Il faut bien sûr considérer l’achat, mais aussi la préparation de l’achat et la digitalisation progressive du parcours en magasin.

Quel est l’apport de la logistique dans ces évolutions ? Abaisse-t-elle les prix ?
L’autorité de la concurrence et les enquêtes montrent que les prix sont souvent moins élevés sur internet, comme dans l’électronique ou le textile. Cela peut davantage s’attribuer aux facilités de comparaison des tarifs sur le Web qu’à la logistique proprement dite. Mais dans le e-commerce, un facteur d’amélioration de la qualité du service est la mutualisation des volumes, que permettent une logistique de plus en plus sophistiquée et les solutions de paiement telles les plateformes monétiques. La logistique a de ce point de vue fait progresser le e-commerce. Son importance s’observe à travers les nombreux recrutements dans ce métier, surtout chez des e-retailers qui ont besoin d’accompagner leur développement.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 167 - Octobre/Novembre 2017

Stratégies Logistique n°167 est paru.

Hors-série n°15 - Value Chain Parts

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Parts, qui se tiendra à Toulouse le 22 novembre 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°14 - Value Chain Pharma

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Pharma, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 28 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.