Accueil / Entreprise /

Nouvel entrepôt et relance du fret ferroviaire pour Perrier

, par Aurélie Dureuil

Nestlé Waters France va investir 200 millions d’euros sur son site d’embouteillage Perrier de Vergèze dans le Gard. Une enveloppe qui concerne aussi la logistique et le transport des bouteilles.

La division Eau embouteillée du groupe d’agroalimentaire a présenté sa stratégie Perrier Cap 2020. Nestlé Waters France affiche ainsi son ambition d’atteindre une production de 2 milliards de bouteilles de Perrier sur son site d’embouteillage de Vergèze dans le Gard, contre 1,32 Mrd de bouteilles en 2016. Si l’investissement de 200 millions d’euros portera en partie sur la production avec l’ajout de cinq lignes, il concerne également la logistique et de le transport.
Un entrepôt « ultra-moderne » pour remplacer l’existant
D’abord, le plan Perrier Cap 2020 passe par la construction d’un entrepôt de produits finis. L’installation actuelle, adossée à la production, va être intégrée à cette dernière. Et un nouveau bâtiment sera construit. « Dans cet entrepôt ultra-moderne, près d’un million de palettes pourront être stockées. Pour augmenter la capacité, il affichera notamment une hauteur d’une trentaine de mètres  », confie Fabio Brusa, directeur des relations extérieures de Nestlé Waters France. Il ajoute : « cet entrepôt implique une révision des flux logistiques et de transport à l’intérieur de l’usine ». De nouvelles routes vont ainsi être mises en place pour plus de fluidité. L’accès visiteurs sera également revu.
Une relance du fret ferroviaire arrêté en 2007
Cette montée en puissance de la production s’accompagnera également d’une relance du fret ferroviaire, suspendue en 2007 avec l’arrêt des wagons isolés par la SNCF. « Nous avions décidé avec RFF dans le cadre d’un partenariat exclusif une mise en sommeil des installations ferroviaires qui nous permettrait de les réactiver le moment venu », indique Fabio Brusa. La croissance du site et l’augmentation des volumes amène aujourd’hui une massification des flux qui permet de faire des wagons complets, selon le directeur des relations extérieures. Différentes simulations, restées confidentiels, ont été menées pour la répartition entre la route et le rail. Ce passage vers le rail devrait permettre d’accompagner l’export. Les flux devraient concerner soit l’export direct soit des transports vers Fos-sur-Mer, précise Fabio Brusa. Aujourd’hui, 55 % de la production du site est exportée, notamment vers les États-Unis, le Canada, la Belgique et le Japon.
Des embauches notamment en logistique
En parallèle de cette montée en puissance du site, Nestlé Waters France a procédé à environ 200 embauches depuis 2015, portant ses effectifs à 1 000 CDI et 200 CDD. Ces recrutements ont concerné les filières de production, maintenance et logistique. Le groupe mise également sur la formation.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 167 - Octobre/Novembre 2017

Stratégies Logistique n°167 est paru.

Hors-série n°15 - Value Chain Parts

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Parts, qui s’est tenu à Toulouse le 22 novembre 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°14 - Value Chain Pharma

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Pharma, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 28 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.