Accueil / Transport /

Bouygues Construction Matériel verdit ses transports

, par Erick Demangeon

Dans la continuité des engagements pris par le groupe Bouygues Construction en faveur de l’environnement, sa filiale Matériel a rejoint le dispositif Fret21. D’ici 2022, cette dernière prévoit de réduire de 15 % ses émissions carbone en misant sur des véhicules à faibles émissions et des achats responsables de prestations transport.

Le groupe de transport routier Mauffrey présentait le 7 mai son nouveau porteur électrique destiné à son client Bouygues Construction Matériel. De marque Volvo Trucks et équipé d’un plateau, ce véhicule « zéro émission » de 14 tonnes de charge utile sera exploité sur les chantiers du Grand Paris Express. A partir de deux modes de charge, lente (11 h) ou rapide (1 h 30), son autonomie est d’environ 200 km par cycle. Assemblé à l’usine du groupe Volvo de Blainville-sur-Orne (14), « ce véhicule contribuera à livrer nos chantiers y compris dans les zones à faibles émissions (ZFE) », précise Patrick N’Kodia, directeur de Bouygues Construction Matériel.

Démarche groupe

Cette initiative verte s’inscrit dans une démarche de développement durable globale lancée par Bouygues Construction. Elle a été présentée par Ghislain Phobère de sa direction équipement transport lors d’un webinaire organisé dans le cadre du programme EVE. « Avec 2019 pour année de référence, cette démarche prévoit une baisse des émissions carbone de Bouygues Construction de 30 % d’ici 2030 autour de quatre enjeux : verdir nos produits destinés à la location, avoir des sites exemplaires en matière d’environnement, décarboner les transports affectés aux approvisionnements de nos chantiers et sensibiliser nos collaborateurs à la nécessité de devenir écoresponsable. Notre objectif est de proposer des matériels et services qui contribuent à la politique RSE des chantiers tout en faisant de nos sites des vitrines ».

Priorité donnée aux transporteurs vertueux

Pour structurer et formaliser la décarbonation de ses transports affectés à l’approvisionnement de ses chantiers, Bouygues Construction Matériel a adhéré à Fret21. Avec 2019 pour année de référence, le groupe BTP s’est fixé pour objectif de réduire ses émissions carbone en France de 15 % entre 2020 et 2022, soit une baisse de 927 tonnes de CO2 au total. « En 2020, nous sommes parvenus à éviter l’émission de 366 tonnes par rapport à 2019 », déclare Ghislain Phobère. Disposant déjà de plans de transport et de taux de chargement optimisés, les gains de CO2 seront principalement obtenus par l’emploi de véhicules à faibles émissions (26 %) et l’achat de prestations transport auprès de transporteurs chartés ou labellisés Objectif CO2 (70 %). De 15 % en 2019, la part des achats auprès de ces transporteurs est passée à 65 % l’an passé et atteindra 85 % d’ici 2022. « Nous demandons désormais à tous nos transporteurs d’être chartés à minima et nous les accompagnons dans leurs démarches ».

Projet hydrogène

Illustré par la livraison du porteur électrique, Bouygues Construction Matériel ambitionne aussi d’utiliser un parc propre et affrété fonctionnant au gaz à hauteur de 35 % d’ici 2022 dont 20 % au biogaz. Là encore, le groupe s’engage à accompagner ses transporteurs dans cette transition par des durées de contrat adaptées au surcout de ces véhicules (de 5 à 6 ans). De zéro en 2019, la part de son parc GNV a déjà atteint 15 % l’an passé. « Nous incitons également les transporteurs à passer au biogaz grâce à des prix compétitifs négociés avec les fournisseurs de cette énergie ». Bouygues Construction Matériel collabore en parallèle au développement de tracteurs électriques à hydrogène et prévoit une mise en service dans sa flotte de ce type de véhicule d’ici fin 2022.

Renforcement du cadre législatif

A fin avril, le programme EVE recense 72 chargeurs engagés dans la démarche Fret21 (liste consultable sur le site www.fret21.eu). D’ici 2023, l’objectif est d’atteindre 400 entreprises engagées. Le déploiement des ZFE et les objectifs de décarbonation des transports fixés en 2030 et 2050 par la France et l’Europe au travers du « Green Deal » devraient alimenter cette dynamique. D’autant qu’en France, l’article 33 de la loi Climat et Résilience prévoit que les déclarations de performance extra-financière des entreprises soient complétées d’informations relatives aux conséquences sur le changement climatique. Ces informations comprennent les postes d’émissions directes et indirectes liées aux transports amont et aval. Cet article impose aussi aux entreprises de mettre en œuvre un plan d’actions visant à les réduire dès 2022.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 190 - septembre 2021

Stratégies Logistique n°190 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.