Accueil / Entreposage / Prestataires logistiques /

Covid-19 : la flexibilité des 3PL mise à l’épreuve

, par Sylvain Chanourdie

Devant jongler avec des flux faisant le grand écart, contraints par les mesures sanitaires, les prestaires ont revu leur organisation du travail et des opérations. Continuité de service et sécurité sanitaire en sont les maîtres mots. Tour d’horizon des principales mesures avec FM Logistic, GEFCO, Rhenus Logistics et XPO Logistics.

Implantés en Chine, les grands prestataires mondiaux de services logistiques opérant en France ont vu venir la crise avant qu’elle ne touche l’Europe et le reste du monde. Dès le mois de février ils ont enclenché des plans de continuité d’activité en France, avec la santé du personnel pour priorité. Laurent Schuster, président de Rhenus Logistics France témoigne : «  Nous avons mis en place les mesures préconisées par le gouvernement dès le 25 février. La garantie de la sécurité et de la santé de nos collaborateurs a guidé l’ensemble des décisions que nous avons dû prendre pour faire face à cette crise sanitaire. Dès le 6 mars, nous avons créé une cellule de crise « COVID-19 » afin d’adapter en permanence nos process aux demandes de nos clients et aux contraintes internes liées à l’absentéisme. »

Tous ont appliqué les recommandations des autorités sanitaires, déclinées en une batterie de mesures sur les sites logistiques : « rappel constant des gestes d’hygiène, contrôle de température préventif à l’entrée des sites, limitation des contacts entre collaborateurs dont la présence physique est indispensable, télétravail pour les autres, distribution de masques autant que possible... » énumère Cyrille Gibot, responsable communication externe de FM Logistic. Des dispositifs particuliers pour l’accueil des chauffeurs ont également été mis en place.

Des flux devenus imprévisibles

Outre l’impact des mesures sanitaires, les perturbations sans précédent des flux logistiques ont mis à rude épreuve l’organisation des prestataires. Opérant dans des secteurs impactés très différemment, l’activité fait le grand écart selon les clients : « Nous avons observé des augmentations de volumes significatifs sur l’ensemble de nos sites de distribution alimentaire, jusqu’à +40%. Les sites que nous opérons pour des clients dans le secteur du e-commerce généralistes enregistrent des augmentations d’environ 10%. D’autres sites ont en revanche enregistré une baisse significative de leur activité » observe ainsi Bernard Wehbe, directeur général Supply Chain France et Suisse de XPO Logistics.

Travaillant principalement pour des entreprises alimentaires et de grande consommation, FM Logistic maintient ses opérations : « A la date du 2 avril, toutes nos plateformes logistiques en France sont opérationnelles, car nous travaillons principalement pour des entreprises alimentaires et de grande consommation » témoigne Cyrille Gibot.

Le profil de clients de Rhenus Logistics France semble aussi faciliter la traversée de l’épreuve : « Tous nos sites logistiques en France sont opérationnels et se sont adaptés à la variation des volumes d’activité. En tant qu’acteur majeur de la logistique des produits pharmaceutiques et de la santé, nous avons plutôt connu un regain d’activité depuis le début mars ». Pour certains secteurs, «  il était particulièrement important de pouvoir tenir nos engagements et même aller au-delà pour nos clients du secteur pharmaceutique, plus spécifiquement » souligne Laurent Schuster.

Gefco, spécialiste de la filière automobile qui est durement touchée, a dû faire preuve de flexibilité tout en réduisant son dispositif opérationnel. Le logisticien a ainsi affrété 8 avions cargos depuis Shanghai vers la France. Ses équipes Air & Sea ont été mobilisées pour proposer « des solutions flexibles de transport urgent, allant de l’affrètement complet d’avions à du fret express ou du ’part charter’ via les compagnies aériennes qui maintiennent leurs liaisons » précise un porte-parole. 750 tonnes de pièces détachées automobiles essentielles ont été acheminées. Un transport porte-à-porte, depuis la collecte des pièces auprès de différents fournisseurs, parfois depuis des zones très isolées de Chine, en passant par le traitement des envois des clients (douane, sûreté aérienne, palettisation avion…) jusqu’aux opérations logistiques de tri à l’arrivée pour alimenter en direct les sites de production.

Rééquilibrages internes

La perturbation des flux conduit aussi à des transferts d’effectifs au sein des plateformes logistiques et entre elles. XPO a ainsi « renforcé la solidarité entre les sites avec le transfert d’équipes des sites dont les volumes baissent vers ceux en forte croissance. Nos équipes transport et Supply Chain travaillent ensemble pour adapter au mieux les moyens. Nous nous efforçons de mutualiser nos camions affectés sur les clients dont les volumes ont diminué afin de les mettre à disposition des activités qui en ont le plus besoin » explique Bernard Wehbe. Le transfert « d’une partie des équipes vers les activités les plus urgentes, dans l’alimentaire notamment » est également au programme chez FM Logistic. L’absentéisme du personnel semble bien géré, la capacité à absorber les pics d’activité faisant partie de l’ADN des prestataires : « Le taux d’absentéisme a augmenté, mais reste jusqu’à présent gérable. Nous sommes très reconnaissants envers nos équipes, qui restent mobilisées, mais aussi à nos partenaires proches : les transporteurs et leurs chauffeurs, les sociétés de nettoyage et de sécurité notamment » souligne Cyrille Gibot de FM Logistic.

Scénario de reprise inconnu

A présent, tous les prestataires essaient d’anticiper la reprise d’activité. Un exercice particulièrement délicat. « La visibilité sur l’activité des semaines et mois à venir est encore très limitée. Nous envisageons plusieurs scenarii et sommes confiants en nos capacités d’adaptation et de flexibilité » assure Laurent Schuster.
Face à la reprise de l’activité industrielle en Chine tous se montrent très prudents. Certes, XPO Logistics recommence à assurer les réceptions de marchandises et conteneurs en provenance d’Asie sur ses sites et commence « à travailler avec certains clients sur des plans de retour à une activité plus normale ».
Mais pour FM Logistic, dont la quasi-totalité des collaborateurs a repris le travail en Chine, «  il est trop tôt pour parler d’un "retour à la normale”. L’activité industrielle reprend certes par rapport à février, mais dépendra in fine de la demande mondiale. La visibilité est très limitée ».

Gefco se montre tout aussi prudent, estimant que « la reprise progressive de la production en Chine va permettre d’assurer l’approvisionnement des usines, notamment des filières automobiles, aéronautiques, d’équipements industriels etc. ». A court terme, certaines usines de ces secteurs restent fermées et seules les activités essentielles sont maintenues. Cette contrainte de demande ne changera pas dans les jours à venir.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 182 - avril/mai 2020

Stratégies Logistique n°182 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.