Accueil / Entreposage / Manutention /

Des avantages du tridirectionnel

, par Gilles Solard

Le constructeur de chariots Yale nous envoie ce long texte texte sur les chariots tridirectionnels pour vous faire une idée à leur propos.

Dans le secteur du magasinage, les chariots élévateurs sont de véritables « bourreaux de travail ». Mais comme les évolutions économiques imposent toujours plus de besoins de stockage et de distribution, il est aujourd’hui indispensable d’obtenir davantage de productivité et d’efficacité de ces équipements.
Si vous souhaitez faire grimper vos niveaux de rendement, le magasinage par chariots tridirectionnels est une option extrêmement intéressante. La question est : comment choisir de façon éclairée les chariots tridirectionnels qui vous apporteront tous les avantages recherchés ?
Comme le chiffre d’affaires des commerces montre que les consommateurs passent moins souvent la porte des magasins et optent plutôt pour le shopping en ligne, il est évident que ce sont les opérations de magasinage et de logistique qui constituent de plus en plus l’élément moteur de la vente au détail au Royaume-Uni. Le magasinage poursuit sa forte croissance, tout en conservant en parallèle un rôle traditionnel prépondérant dans le commerce de gros et les canaux d’approvisionnement industriels.
Il n’est donc guère surprenant de constater que les ventes totales de chariots élévateurs pour le secteur du magasinage ont augmenté de près de 12 % l’an dernier au Royaume-Uni. Si l’on s’en tient aux prévisions des analystes de l’industrie indiquant que le secteur de la distribution, désormais responsable de près de 40 % du PIB, a de fortes chances d’enregistrer un taux de croissance impressionnant de 3 à 4 % l’an prochain, il est fort probable que les opérations de magasinage vont encore devoir gagner en efficacité.
Mais pour maîtriser cette demande croissante et garantir le déplacement de volumes de marchandises plus importants, il est évident qu’il faut organiser les opérations de façon plus intelligente. En d’autres termes, tirer davantage de productivité des équipements de magasinage.
Les opérations de magasinage exigent un niveau élevé de flexibilité si elles veulent satisfaire les évolutions des cycles économiques et de la demande. Il est donc vital de créer des solutions qui permettent d’absorber les pics d’activité et les creux. De surcroît, pour tourner à plein rendement, les entrepôts doivent exploiter l’espace au maximum tout en optimisant également le rendement et la productivité. Par conséquent, la conception et l’agencement du site constituent un facteur clé.
Le défi à relever par les entreprises, lorsque celles-ci doivent déterminer les performances actuelles et futures de leur parc, consiste à trouver des réponses à un certain nombre de questions essentielles en matière d’économie et de rendement. Les responsables d’exploitation d’entrepôts doivent prendre en considération des facteurs tels que les largeurs d’allées, les hauteurs de collecte et la méthode de fonctionnement la plus sûre et la plus efficace qui soit. Fondamentalement, ils doivent définir le parc et réfléchir aux contrats qui leur permettront de garantir le coût sur le cycle de vie le plus bas possible avec des performances optimisées.
Conçus pour opérer dans des allées à partir de 1650 mm, on considère généralement que les chariots tridirectionnels constituent la solution idéale pour les entrepôts à forte densité. Le gros avantage, c’est que ces chariots permettent d’installer plus de rayonnages dans l’espace. Et comme davantage de rayonnages signifie davantage d’emplacements de collecte, il est possible de stocker un plus grand nombre d’articles dans l’entrepôt.
_ Résultat : le site offre potentiellement jusqu’à 50 % de capacité en plus. Toutefois, une capacité supplémentaire implique inévitablement un parc de chariots au profil différent, étant donné que les heures de fonctionnement et les besoins de maintenance sont liés à la capacité du parc. C’est la raison pour laquelle il est si important de bien choisir les chariots dès le départ.
Travailler dans des allées très étroites permet à l’entrepôt d’augmenter sa capacité de stockage tout en offrant encore une sélectivité à 100 %. Il est donc impératif de déplacer rapidement et en sécurité des volumes plus élevés, tout en évitant les congestions et les goulots d’étranglement. Un point qu’il convient évidemment de prendre en compte est que les chariots doivent être capables d’atteindre des hauteurs de levage suffisamment importantes pour s’adapter à la hauteur du rayonnage. Autre élément moins évident, mais tout aussi important : les chariots doivent assurer un levage rapide et sans à-coups, avec une capacité de charge suffisante. La souplesse du chariot s’avère donc primordiale.
Paul Smith et ses collègues de Yale® – marque profondément ancrée dans le secteur des chariots de magasinage – travaillent au développement de solutions qui répondent aux besoins des applications nécessitant des chariots tridirectionnels. Ils ont mis au point un certain nombre de caractéristiques innovantes et d’avantage au service de ces opérations de magasinage plus évoluées. Grâce au circuit hydraulique breveté intégré dans ces chariots tridirectionnels, l’opérateur a la possibilité d’entreprendre des tâches synchronisées (déplacement, rotation, actionnement de la levée auxiliaire) tout en soulevant simultanément la cabine. Cette souplesse améliore sensiblement la fluidité de la prise et de la dépose des palettes ; elle permet en parallèle d’éliminer les pauses pendant le travail, d’où une productivité accrue.

Une parade aux congestions et aux goulots d’étranglement
Lorsque l’activité est telle que la charge de l’entrepôt n’arrête pas d’augmenter, mettre en œuvre davantage de chariots pour faire face à la demande est une approche trop simpliste. Si les allées sont déjà occupées, cela entraîne des ralentissements et une baisse des niveaux de productivité. Il est donc important de prendre en compte les congestions et leurs effets, même dans un entrepôt peu chargé.
Paul Smith explique : « la taille des zones d’attente et de stationnement, la façon dont elles sont utilisées et leurs effets sur la liberté de déplacement des palettes à travers l’entrepôt jouent également un rôle important au niveau de la fluidité des opérations au sein du site ; il faut donc qu’elles aient des dimensions adaptées à la cadence prévue ».
De la même façon, les éventuels goulots d’étranglement aux points de contact, comme les zones de collecte et de dépose aux extrémités des rayonnages et des zones de conditionnement et d’emballage, doivent être pris en compte. Il convient d’évaluer l’environnement de préparation des commandes, traditionnellement complexe et impliquant des coûts élevés.
Il faut déterminer l’emplacement des marchandises stockées, le temps de collecte d’un chariot à un emplacement particulier et la longueur globale du cycle pour que les responsables de parcs puissent examiner les différentes possibilités et leur impact probable sur les opérations de magasinage, et ce afin de définir la solution la plus économique possible.

Ne jamais sous-estimer l’ergonomie
L’ergonomie des chariots peut jouer un rôle important. Exiger plus d’un chariot signifie invariablement exiger plus d’un opérateur. Il convient donc ne pas sous-estimer la sécurité, le confort et le bien-être de l’opérateur. Élever la position de conduite, par exemple, assure une meilleure visibilité de la palette en toutes circonstances et permet au cariste de procéder à des collectes unitaires dès qu’il le souhaite... un avantage majeur !
D’un autre côté, pour le confort et le bien-être de l’opérateur, l’espace au plancher rembourré absorbant les vibrations et les pédales de présence opérateur constituent des critères essentiels dans les prises de décision en matière d’adéquation des chariots. Les pédales qui sont activées par les pieds de l’opérateur offrent une position de conduite confortable et peuvent être encastrées. Leur prix est abordable. En fonction de l’application, la possibilité pour l’opérateur de s’asseoir ou de se tenir debout offre davantage de flexibilité. Les chariots disposant de commandes à 3 voies réglables montées à l’avant ou de commandes par joystick placées à côté du siège, positionnées verticalement ou horizontalement, satisfont cette exigence.

Des outils pour choisir votre parc
Quand les conditions du marché sont bonnes, les entreprises de stockage ont tendance à se laisser porter par une croissance organique, ce qui donne lieu à des solutions inefficaces n’ayant pas été suffisamment réfléchies, tandis que les processus répétitifs, utilisés à bon escient par le passé, peuvent entraîner de petits manques d’efficacité susceptibles de s’amplifier jusqu’à causer des problèmes majeurs.
Une fois les problèmes identifiés, le débat peut se concentrer sur les changements nécessaires à l’amélioration de la productivité ou à la réduction des coûts. Il n’est possible d’étudier les différentes possibilités que si les responsables de parc peuvent disposer de données pertinentes. Pour prendre des décisions éclairées, les responsables de parc ont eu tendance à s’appuyer sur des feuilles de calcul ou des études classiques de temps et de déplacements. Même si elles ont leur utilité dans le cadre de l’optimisation de l’efficacité, elles ont aussi leurs limites. Les simulations logicielles du commerce fournissent des informations beaucoup plus détaillées, mais elles peuvent prendre du temps et nécessiter des services de conseil coûteux alors qu’elles ne prennent pas en compte les problématiques de congestion ou d’interaction des chariots autour des zones d’attente ou de collecte.
Yale a bien compris la complexité du problème et a mis au point un simulateur qui permet aux responsables de parc de choisir l’équipement adapté à leur application, dans l’optique d’augmenter la productivité et de faire baisser les coûts d’exploitation. Outil logiciel sophistiqué basé sur une modélisation mathématique avancée, le simulateur d’entrepôt Yale contient une combinaison de données réelles et d’hypothèses vérifiées ainsi que des données supplémentaires d’expérience et de savoir-faire qui permettent d’identifier la constitution précise du parc qu’il faut pour répondre aux exigences opérationnelles.
Et ce type de logiciel peut s’avérer encore plus judicieux pour le processus de prise de décision. Il peut, par exemple, calculer la taille et le contenu du parc nécessaire au déplacement d’un certain nombre de palettes dans le cadre de limites d’utilisation spécifiques ou déterminer les performances du parc actuel en termes d’heures utilisées. Si ces heures sont trop importantes et alourdissent la maintenance nécessaire, il est possible de concevoir une solution pour ramener le nombre d’heures dans des limites raisonnables tout en continuant à satisfaire aux exigences de rendement.
Et Paul Smith de conclure : « Choisir le chariot tridirectionnel adapté au site et à l’application fera une énorme différence au niveau des performances opérationnelles. Il est donc important de choisir le bon chariot du premier coup. Les responsables de parc ont besoin de toute l’aide possible pour définir la constitution précise du parc qui répondra au mieux aux exigences spécifiques de leur entreprise, et pour pouvoir déterminer une configuration d’entrepôt optimale et rogner intelligemment sur les coûts. La simulation logicielle offre donc un avantage majeur dans la simplification du processus de prise de décision. Elle doit toutefois être considérée comme un outil parmi un ensemble de méthodes, et les données qu’elle fournit doivent être utilisées conjointement avec les conseils d’expert du constructeur ou du concessionnaire de manière à aboutir à une solution qui répondra à tous les objectifs. »

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.