Accueil / Transport /

Des livraisons urbaines autonomes en 2022

, par Erick Demangeon

Dans le cadre de la Stratégie nationale du véhicule autonome, les premiers véhicules en France seront déployés en logistique urbaine et dans les cours d’entrepôt. Si les technologies sont opérationnelles, leur généralisation impose des adaptations réglementaires et un renforcement de la sécurité.

Un bilan de la Stratégie nationale du véhicule autonome, lancée en 2018, a été présenté le 24 novembre lors d’un webinaire de la Société des ingénieurs de l’automobile (SIA). Outre le transport de personnes, cette stratégie comporte un volet « Fret » qui se penche sur les applications du véhicule autonome en logistique urbaine ainsi que sur sites privés fermés et dans le transport moyenne et longue distance.

Dernier kilomètre

En logistique urbaine, cette stratégie est à l’origine de tests de livraison par des opérateurs postaux assistés de robots autonomes à Montpellier. Ces tests sont menés dans le cadre du plan national d’Expérimentations du véhicule routier autonome (EVRA) qui finance le programme Sécurité et acceptabilité de la conduite et de la mobilité autonome (SAM). Les premiers essais de livraisons urbaines robotisées 100 % autonomes sont annoncés en 2022 et le déploiement commercial de ces solutions d’ici 2025-2026. La mise en œuvre de ces applications « autonomes » en logistique urbaine devra s’accompagner d’une clarification de son cadre réglementaire.

Dans les cours d’entrepôt

JPEG - 208.4 ko
Le terminal à conteneurs HHLA d’Altenwerder Hambourg s’appuie sur des AGV portuaires pour ses manutentions.
® HHLA - Thies Rätzke

Sur sites privés fermés, le véhicule autonome de fret est aussi une réalité dans le cadre « de circulations automatisées sur parcours définis en zone minière ou des carrières », indique Philippe Gache. Pour le directeur du programme Systèmes de transports et intelligence (CARA), coordinateur du volet « Fret » de la stratégie nationale, le transport automatisé de conteneurs sur zones portuaires est répandu également, à Rotterdam sur le terminal ECT ou à Hambourg sur le terminal ACT par exemple. Ces applications autonomes sont appelées à se développer dans les ports et les aéroports entre 2022 et 2026.
Sur la même période, l’automatisation des véhicules devrait gagner les cours des plateformes logistiques étendue, ensuite, aux parcs logistiques avec circulations publiques. Pour concrétiser ce plan de marche, une meilleure visibilité du cadre réglementaire est attendue dès 2021. Le développement d’interfaces entre systèmes automatisés et non-automatisés est cité aussi comme une condition dans le cas, par exemple, de « l’accroche-décroche » des remorques dans les cours des plateformes logistiques.

Prochaines étapes

JPEG - 82.2 ko
Anne-Marie Idrac, haute-responsable pour le développement des véhicules autonomes en France
® DR

S’agissant des transports de fret sur moyenne et longue distance, une circulation automatisée dans un environnement ouvert et partagé n’est envisagée en France qu’à l’horizon 2026-2027 sous réserve, là encore, d’un environnement réglementaire finalisé. Ce dernier est escompté d’ici 2024.
Anne-Marie Idrac, haute-responsable pour le développement des véhicules autonomes en France, remettra au ministère des Transports les premiers résultats de cette stratégie nationale, et des propositions pour sa poursuite avant la fin de l’année. Avec « la finalisation du cadre réglementaire issu de la Loi d’orientation des mobilités (LOM) », elle insiste sur « la mise en œuvre de référentiels de sécurité, de formations à la conduite autonome et d’informations sur la menace cyber ».
En termes d’innovations, Anne-Marie Idrac évoque « le soutien aux pilotes, systèmes d’exploitation et d’évaluation ainsi qu’aux bases de données et logiciels d’application ». Pour le pilotage et la gouvernance de la stratégie, elle encourage « les liens avec France Véhicules Autonomes, les partenariats internationaux et le développement des compétences numériques ». Un effort particulier envers les territoires, l’acceptabilité des enjeux sociétaux et la visibilité internationale des travaux français sera aussi mis en avant.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 186 - décembre 2020 / janvier 2021

Stratégies Logistique n°186 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.