Accueil / Entreprise /

Fraude aux retours, Oneytrust réduit les risques

, par Stratégies Logistique

Face à la hausse exponentielle des fraudes aux retours, la société nordiste Oneytrust a mis en place depuis avril une nouvelle fonctionnalité de sa solution Score, qui évalue en amont la confiance que l’on peut accorder à une transaction en ligne.

Un colis qui revient vide, ou alors juste lesté d’une boite de conserve ou encore contenant un article obsolète ou une contrefaçon : l’arnaque commence à faire partie des classiques en matière d’e-commerce. D’ici 2022, une étude de la FEVAD a projeté que le monde comptera 4 milliards de colis retournés : un sur dix pourrait s’avérer frauduleux. « Les tutoriels monnayés par les cyber-arnaqueurs sont assez édifiants », constate Audrey Defaix, chef du service marketing et communication d’Oneytrust. « Les modes opératoires sont détaillés marchand par marchand... »

Les fraudeurs se déportent vers les retours

Issue de deux entreprises françaises spécialisées dans la lutte contre la fraude, FIA-NET et OneyTech, Oneytrust se fait fort de diviser par quatre les niveaux de risque. Cette société appartenant à Oney Bank (ex-Banque Accord du groupe Auchan) se présente comme le pionnier de la lutte contre la fraude et du profilage digital. « Comme les fraudeurs rencontrent de plus en plus de difficultés à frauder le paiement, ils se déportent vers les retours, les livraisons et les remboursements », constate William Ben Chemouil, directeur général de Oneytrust. « C’est pourquoi nous avons orienté nos technologies vers la validation de l’identité (qui ne se limite pas à un nom et un prénom mais comprend bien un ensemble de données), afin de valider les « vrais » consommateurs, tout en ne dégradant pas l’expérience client ».

Contrôles invisibles

« Nous sommes aujourd’hui les seuls à posséder une base de données mutualisée entre tous nos clients e-commerçants : les informations sont bien sûr anonymisées, avec différents agréments de la CNIL, mais elles nous donnent une force de frappe incomparable », avance Audrey Defaix. En clair, si un client a fraudé dans une enseigne, les warnings s’allumeront quand il tentera de faire de même dans une autre. La subtilité consiste notamment à lui rendre le parcours client plus difficile, comme par exemple ne proposer que la livraison en relais colis ou alors déclencher un contrôle « humain ». Le tout s’effectue en temps réel, en restant invisible et en ne rendant pas le parcours client plus fastidieux pour les acheteurs honnêtes.

Pour arriver à ce résultat, la nouvelle fonctionnalité de Score intègre une quantité incommensurable de données, avec une intelligence artificielle capable de scanner les données fournies par le client, afin de déterminer un score de fiabilité du profil. « Des data scientists vont travailler également à ajuster les scorings en fonction des évolutions, dans le cas par exemple où une marque sort un produit particulièrement convoité », complète Audrey Defaix.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 190 - septembre 2021

Stratégies Logistique n°190 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.