Accueil / Transport /

Hausse des énergies : le ferroviaire n’aura pas d’aide

, par Stratégies Logistique

Le fret ferroviaire s’est vu refuser par le gouvernement les 55 millions d’euros demandés par l’Alliance 4F . Qui s’estime d’une distorsion de concurrence par rapport à un transport routier qui va recevoir 400 millions d’euros.

Avec un prix prix du Kwh en hausse de 70 % et face à la forte augmentation du gasoil alimentant les locomotives Diesel, le coût de la crise énergétique devrait en effet coûter 55 millions d’euros à la filière fret ferroviaire cette année, l’Alliance 4F (Fret Ferroviaire du Futur), qui rassemble les acteurs de la filière du fret ferroviaire et du transport combiné rail-route en France.

« Ces 55 millions qui représenterait quasiment un tiers du montant annuel des aides aux opérateurs pour la relance du fret ferroviaire », a estimé la fédération professionnelle. « Le gouvernement accompagne massivement le transport routier : il est inconcevable que le fret ferroviaire ne bénéficie pas de mesures comparables », proteste Franck Tuffereau, coordinateur de l’Alliance 4F. « Pilier de la transition écologique, le fret ferroviaire ne doit pas devenir le grand sacrifié de la crise énergétique ! ».

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 197 - octobre/novembre 2022

Stratégies Logistique n°197 est paru.

Hors-série n° 21 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui se tiendra à Paris le jeudi 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2022

Téléchargez ce supplément spécial immobilier publié à l’occasion du salon SIMI 2022, organisé à Paris du 6 au 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.