Accueil / Environnement /

La « green logistique », incontournable demain

, par Stratégies Logistique

Aslog, réseau français de la supply chain, publie une tribune du cabinet Adameo, qui rappelle à quel point la « green logistique » sera un levier de performance incontournable dans la supply chain de demain.

Une étude réalisée par Edelman en 2019 révèle que 70% des Français choisissent ou évitent des marques selon leurs engagements sociétaux (contre 50% en 2017). La green logistique s’immisce irrémédiablement dans tous les maillons du business, à commencer par la supply chain. La « green supply chain » doit prendre en compte « les impacts environnementaux de ses opérations et implémente des actions éco-responsables tout au long de la chaîne de valeur ».

Depuis plusieurs années, des dispositifs comme Fret 21 ou Objectif CO2 tentent de réduire l’empreinte écologique du secteur logistique. Et plus récemment, la nouvelle association France Logistique a fait de la transition énergétique un de ses chantiers prioritaires. « Restaurer la compétitivité de la filière passera donc bien par une gestion plus écologique et durable de la chaîne », souligne le texte.

Waste management, énergie et reverse

Le cabinet Adameo se focalise ensuite sur trois axes : emballages et déchets, entrepôts et logistique inversée.

Le « waste management » s’oriente vers le reconditionnement ou l’éco-emballage, afin de réduire les coûts économiques et environnementaux. L’innovation en ce sens vient de LivingPackets, avec son emballage connecté et réutilisable ou de Heyliot, qui permet de connaître le niveau de remplissage des bennes et d’organiser le passage des camions de façon à optimiser le ratio poids collecté / km parcourus.

Du côté des entrepôts, le coût de l’énergie reste un sujet majeur, avec les panneaux solaires, le parc éolien sur la parcelle de l’entrepôt, le chauffage par géothermie, les LED pour l’éclairage, etc. Par exemple, Ikea a déjà recouvert trois des toits de ses entrepôts de distribution avec des panneaux solaires, et a développé son propre parc éolien. L’entreprise suédoise sélectionne des fournisseurs de matériaux respectueux de l’environnement, leur but étant de verdir, à terme, l’entièreté de leur supply chain.

La reverse logistics permet de créer de la durabilité en responsabilisant le consommateur, en mettant en place un processus de retour d’un produit du consommateur vers l’entreprise, afin de réinjecter l’objet dans un processus de tri et de recyclage.

Envisager de nouveaux schémas

« Les nouvelles attentes de ces derniers (livraison à J+1, essayage à domicile, retours gratuits, etc.) fractionnent les flux, multiplient les échanges et augmentent in fine l’empreinte carbone des produits », rappelle la tribune. « Impossible pour les industriels de ne pas offrir à leurs clients un service aligné sur la concurrence mais peut-être est-il temps de leur proposer également un service éco-durable qui les responsabilise ? »

Et le cabinet d’Adaméo d’envisager une option 1 avec une livraison à domicile dans la journée et dans un emballage non recyclé par voie routière et une option 2 d’une livraison en point relais dans une semaine dans un emballage reconditionné par voie fluviale. Au consommateur ensuite de choisir...

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 183 - juin/juillet 2020

Stratégies Logistique n°183 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.