Accueil / Environnement /

Fusion des ports d’Anvers et de Zeebruges : ce que ça change

, par Stratégies Logistique

D’ici un an, les deux ports poursuivront leurs activités sous la dénomination Port of Antwerp-Bruges. Avec pour ambition de s’imposer « comme le premier port mondial qui réconcilie l’économie, l’homme et l’environnement ».

« Techniquement, le transport ferroviaire de marchandises entre les deux sites sera regroupé, la navigation estuaire (par des navires fluviaux en mer du Nord) sera optimisée et une connexion via des pipelines figure également en tête de la liste des priorités », précise le communiqué. Les investissements stratégiques prévus, comme la nouvelle écluse à Zeebruges et l’extension de capacité pour les conteneurs à Anvers, sont toujours d’actualité.

Avec ce rapprochement, Port of Antwerp-Bruges souhaite s’imposer comme le premier pôle d’importation d’hydrogène vert. En collaboration avec ses clients industriels et maritimes, le port investit dans la réduction de carbone via l’application de CCUS (Carbon Capture, Utilisation & Storage) pour un port pauvre en carbone.

Complémentaires

Les ports d’Anvers et de Zeebruges sont très complémentaires : Anvers est très efficace dans le transport et le stockage de conteneurs, de marchandises (breakbulk) et de produits chimiques tandis que Zeebruges est un port important dans le transport ro/ro (voitures neuves), pour les conteneurs également et plus spécifiquement le transbordement de gaz naturel liquéfié.

En fusionnant, les deux ports additionnent leurs chiffres et donnent naissance au plus grand port à conteneurs d’Europe (157 millions de tonnes), passant devant Rotterdam (153 millions de tonnes), à la 13ème place mondiale avec 13,8 millions d’Equivalents 20 Pieds (EVP/TEU).

Marchandises et ro-ro

La nouvelle structure se positionnera également comme un grand port de marchandises « break bulk » (8 millions de tonnes), en plus de devenir le plus grand port pour le transbordement de véhicules en Europe (avec près de 3 millions de nouveaux véhicules). La nouvelle structure prendra en charge plus de 15 % du transit total de gaz en Europe.

Son transit totalisera 278 millions tonnes par an. A titre de comparaison avec la France, Marseille, c’est 96,5 millions de tonnes, Le Havre 75 millions, 60 millions à Dunkerque et 38 millions à Calais. Et 469 millions de tonnes pour Rotterdam, 137 millions pour Hambourg et 105 millions pour Amsterdam.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 189 - juin / juillet 2021

Stratégies Logistique n°189 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.