Le numéro des 25 ans est en accès libre

Feuilletez gratuitement le n°196, qui marque les 25 ans de Stratégies Logistique.

Accueil / Transport /

Pénuries de carburant : bientôt des ruptures dans l’alimentaire ?

, par Stratégies Logistique

La Chaine logistique du froid, association professionnelle représentant près de 120 entreprises de transport et de logistique de produits frais et surgelés, estime que la filière va commencer sérieusement à souffrir des problèmes de distribution de carburant.

Certains aliments sont déjà manquants dans plusieurs enseignes de grande distribution à Marseille, rapporte France 3 Provence Alpes Côté d’Azur. Plus de courgettes, de crème fraîche... Plus beaucoup de viande non-plus au rayon traiteur, dans supermarché Casino du 8e arrondissement de Marseille.

C’est l’une des conséquences qui commence à être visible de la pénurie de carburant et des grèves dans les raffineries TotalEnergies et Esso, qui a démarré il y a deux semaines. La grève dans les raffineries TotalEnergies et Esso-ExxonMobil a été reconduite ce mardi, faisant peser dans le secteur du transport routier.

Toutes denrées périssables concernées

La Chaîne logistique du froid a publié un communiqué alertant sur les risques de rupture de l’approvisionnement des produits sous température dirigée, à cause des blocages des raffineries de pétrole actuellement en cours. Les difficultés sont tangibles, notamment dans les Hauts-de-France. En moyenne, les transporteurs possédant des cuves avancent une visibilité à une semaine. Les autres transporteurs restent tributaires des stocks disponibles en station-service.

Toutes les denrées périssables (matières premières agricoles – viandes, produits de la pêche, fruits & légumes – produits finis ou semi-finis – plats cuisinés, produits traiteurs, frais ou surgelés) sont concernées, avec déjà « des difficultés grandissantes pour s’approvisionner en carburants » pour alimenter les moteurs mais aussi avec le gazole non routier nécessaire aux groupes frigorifiques, assure l’association.

Les cuves du TRM bientôt vides

La déléguée générale de La Chaîne logistique du froid demande d’ailleurs au gouvernement « que les carburants soient maintenus et restent accessibles aux transporteurs frigorifiques sous peine de mettre en péril l’approvisionnement des populations ». Pour elle, si aucune mesure n’est entreprise rapidement pour contraindre le maintien de la production et de la distribution de carburant, « nos transporteurs frigorifiques pourraient se trouver en panne sèche à très courte échéance et donc dans l’incapacité de travailler », conclut-t-elle dans ce communiqué. En Ile-de-France, dans les Hauts-de-France et dans le Grand Est, des transporteurs ont déjà des camions à l’arrêt, faute de pouvoir d’approvisionner en carburant.

De son côté, Jean-Marc Rivera, délégué général de l’Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE), interrogé par TF1info indique « les cuves diminuent à vue d’œil avec la perspective d’un arrêt de l’activité sous deux ou trois jours pour certaines entreprises ». Pour répondre à la crise, le représentant des transporteurs routiers européens appelle les autorités françaises « à mieux flécher le carburant » qui sort des stocks stratégiques ou des pays limitrophes et réclame « un meilleur équilibrage » entre la distribution des professionnels (via le réseau AS24, géré par TotalEnergies) et la distribution des stations-service à destination des particuliers.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 198 - décembre 2022 / janvier 2023

Stratégies Logistique n°198 est paru.

Hors-série n° 21 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris jeudi 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2022

Téléchargez ce supplément spécial immobilier publié à l’occasion du salon SIMI 2022, organisé à Paris du 6 au 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.