Accueil / Transport / Livraison /

Colissimo vise un milliard de colis par an en 2030

, par Sylvain Chanourdie

La Poste annonce un second plan d’investissement de 450 millions d’euros pour renforcer les capacités logistiques de Colissimo en 2023-2026. La montée en puissance du réseau de distribution doit s’accompagner d’une amélioration des performances environnementales.

Au lancement en 2018 de son premier plan d’investissement de 450 millions d’euros pour sa logistique colis, La Poste ne pouvait imaginer une croissance aussi rapide des flux d’e-commerce. Colissimo va franchir cette année le cap des 500 millions de colis distribués, après une progression record de +29% en 2020. « Nos choix faits en 2018 se sont révélés gagnants » se félicite Philippe Dorge, directeur général du groupe en charge de la branche Services-Courrier-Colis. « L’ouverture au bon moment de 5 plateformes de tri nous a permis de tripler nos capacités. Sans ces investissements, Colissimo aurait plafonné à 300 millions de colis et nous aurions dû faire appel à des sous-traitants pour le tri en manuel et la distribution ».
De fait, les 5 nouvelles plateformes ouvertes depuis 2018 accroissent la capacité de tri de 900 000 colis par jour. De quoi faire face au pic de fin d’année : «  Nous nous préparons à traiter 4 millions de colis par jour les 15 et 16 décembre soit 5000 colis livrés par minute  » prévoit Jean-Yves Gras, directeur général de Colissimo. Colissimo a même gagné des parts de marché de la livraison e-commerce à domicile et hors domicile, passant de 47% avant la crise à 50% de parts aujourd’hui (les deux grandes filiales Chronopost et DPD se situant respectivement vers 17 % et 3 %).

Généralisation du J+1

Dans le cadre de son plan stratégique 2030 présenté en février, le groupe vise désormais le milliard d’objets distribués en 2030. Pour y parvenir, Colissimo bénéficiera à nouveau de 450 millions d’euros d’investissements hors immobilier sur la période 2023-2026. Ce second plan, annoncé le 16 novembre, prévoit la construction de 5 nouvelles plateformes de tri dans l’Est, l’Ouest, le Sud-Ouest et le Sud-Est. La moitié de l’investissement ira à la création ou la modernisation d’une centaine de sites de distribution. Un des objectifs prioritaires est de proposer le J+1 sur 90% du territoire (sans horaire garanti). «  En 2020, près de 13% des colis ont été livrés en J+1, dans la plupart des très grandes villes. Ce taux devrait atteindre 40% fin 2026 à l’issue du plan » anticipe Jean-Yves Gras.
La montée en charge du réseau s’accompagnera d’une forte baisse du taux de sous-traitance : actuellement de 19% pour le tri et la distribution, ce taux baissera à 11% d’ici à 2026, à l’issue du programme d’investissement. 80% des colis sont distribués par les facteurs.

Services de livraisons enrichis

En plus de capacités renforcées, le groupe travaille la dernière étape des livraisons. « La Poste Colissimo est le seul opérateur à proposer la deuxième présentation gratuite à domicile » souligne Jean-Yves Gras, directeur général de Colissimo. En cas d’absence, si le colis n’a pas pu être remis dans la boite aux lettres, le facteur laisse un avis et repasse le lendemain. Le client a aussi la possibilité de reprogrammer la livraison et de choisir un autre mode de livraison. Le territoire est maillé d’un réseau de 25 000 points de livraison en bureaux de Poste et point relais Pickup. Autre service en cours de déploiement, « le facteur pourra appeler le client destinataire s’il voit ou pressent une difficulté de livraison » .

Performance environnementale

Carbone neutre depuis 2012, La Poste redouble d’efforts pour afficher une croissance durable. « Depuis 2013, les volumes transportés ont augmenté de +67 % et dans le même temps les émissions de CO2 par colis ont été réduites de 28%, fait valoir Jean-Yves Gras. Avec 420 grammes de CO2 émis par colis, Colissimo affiche le meilleur score environnemental du marché ». La réduction de l’empreinte carbone s’effectue à de multiples niveaux.
Des bâtiments certifiés HQE et un taux de réussite de première présentation atteignant 95 % contribuent à améliorer le bilan. La chasse au km parcourus à vide figure parmi les leviers les plus puissants. Le transport en caisses mobiles devrait ainsi éviter 70 000 tonnes de CO2 par an en 2025. Couplées au chargement en vrac, les caisses mobiles permettent en effet d’emporter 4000 colis contre 1800 avec une semi-remorque classique avec la même traction. Autre levier, l’optimisation du schémas de transport. Le renforcement des capacités de tri des grandes plateformes, avec plus de portes à quai, a permis depuis 2019 d’accroître de 50% le nombre de liaisons directes vers les agences de distribution.

Livraisons urbaines vertes

Déjà doté de 37 000 véhicules électriques, l’électrification de la flotte se poursuit. 50% des véhicules de distribution devraient être électriques en 2023. Dans le cadre des livraisons urbaines décarbonées dans 22 métropoles et 5 aires urbaines soumises aux ZFE, 4500 véhicules électriques supplémentaires seront déployés cette année. Des espaces de livraison urbaine (ELU) sont parallèlement implantés dans les grandes villes : deux actuellement à Paris rue Mouffetard, République et un troisième en 2022 sur le site de La Poste rue du Louvre et aussi à Lyon, Toulouse, Nice, Grenoble et Avignon. Ces ELU permettent la livraison en vélo cargo. Dernière initiative en date, l’emploi d’emballages réutilisables, via notamment un partenariat avec la start-up Hipli. « Même si cela fait partie de l’empreinte carbone de nos clients nous avons estimé que nous avons un rôle supplémentaire à jouer pour un e-commerce durable » conclut Jean-Yves Gras.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 191 - octobre / novembre 2021

Stratégies Logistique n°191 est paru.

Hors-série n° 19 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris et en ligne le jeudi 14 octobre 2021.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.