Accueil / Entreprise /

Covid-19 : Quel commerce alimentaire demain ?

, par Stratégies Logistique

L’Institut du Commerce a diffusé un webinar sur le sujet, en détaillant cinq tendances de fond qui pourront modifier le commerce alimentaire, dans le contexte de l’après-confinement.

Oliver Wyman, du cabinet de consultants éponyme et Germain Terreaux, spécialiste de la distribution et biens de consommation, ont émis plusieurs hypothèses :

  • S’adapter aux nouvelles tendances et habitudes de consommation : la sortie de confinement pourrait provoquer une explosion des ventes de produits festifs à domicile et hors domicile. Le commerce doit réfléchir à toutes les dimensions du « stay at home » en matière alimentaire mais aussi d’aménagement de la maison. La nécessité de stocker va demeurer avec une préférence pour les grands conditionnements et les produits d’hygiène vont rester très présents dans les paniers. Parmi les tendances de fond, le cuisiner maison, le consommer local et la dimension économie et solidaire voire la solidarité.
  • Ajuster ses positions au nouveau contexte macroéconomique et financier : les ménages ont déjà perdu du pouvoir d’achat. En Chine le redémarrage est plus lent que prévu. D’où la nécessité de travailler ses prix et ses promotions, d’ajuster son offre, avec de l’économie circulaire, de l’occasion, le crédit à la consommation.
  • Créer une « nouvelle donne » RH, organisationnelle et de talents : il faut créer une nouvelle donne ressources humaines en célébrant les victoires, fédérant les équipes autour des valeurs de l’entreprise, savoir reconnaître et remercier l’effort consenti ces dernières semaines. Certains processus de décision ont été raccourcis pendant la crise il y a aussi des opportunités dans ce domaine.
  • Transformer ses opérations pour gagner en revenus et en coûts : les commerces alimentaires vont avoir intérêt à devenir plus flexibles et conquérants pour maintenir et développer le chiffre d’affaires. Les clients ont été plus ou moins fidèles pendant la crise, la question est de savoir comment conserver les nouveaux clients, maintenir le niveau de panier des clients habituels et aller chercher les clients perdus.
  • Anticipation de la concentration du paysage sectoriel : acquisitions, alliances, cessions : le commerce alimentaire ne sera plus comme avant. Il y a des opportunités de croissance à s’intégrer en amont ou en logistique, à passer sur des logiques « omnicanal », à intégrer des petits acteurs agiles qui peuvent avoir été fragilisés par la crise, notamment dans le secteur de la logistique du dernier kilomètre.

Retrouver la vidéo et l’ensemble des autres webinars sur le site de L’Institut du Commerce.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 182 - avril/mai 2020

Stratégies Logistique n°182 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.