En bref

L’AUTF et Enerjump entérinent leur partenariat

Saint-Gobain recrute 100 alternants en logistique en 2024

Découvrez l'abonnement numérique

Accueil / Transport

La logistique urbaine se prépare aux JOP 2024

, par Erick Demangeon

Comment approvisionner Paris et l’Ile-de-France pendant les Jeux olympiques et paralympiques 2024 ? A l’image de Carrefour, les commerces mais aussi les transporteurs attendent les futures règles de circulation pour adapter leur organisation. Une feuille de route a été détaillée et plusieurs réponses ont été apportées il y a quelques jours.

Jusqu’à 10 semi-remorques pour un hyper, 2 porteurs pour un super et 8 palettes ou rolls pour les formats proxi. « Pour approvisionner nos 540 magasins dans Paris, le plan de transport multi-températures de Carrefour déploie 150 véhicules par jour », a confié Thierry Quaranta, le 3 février. Le directeur des opérations alimentaires supply chain France de l’enseigne était l’un des grands témoins d’un webinaire, consacré à la logistique du quotidien lors des JOP, du 26 juillet au 8 septembre 2024 à Paris. «  Cette période, très dynamique au plan commercial et en volume, est une opportunité pour faire évoluer la logistique urbaine », a-t-il affirmé.

Simuler les flux et évaluer les coûts

Dans l’immédiat, Thierry Quaranta a indiqué que Carrefour avait créé une cellule dédiée pour préparer et anticiper l’événement. « L’organisation des JOP concerne tous nos fournisseurs en France. Elle suppose, par exemple, de revoir les flux et horaires pour approvisionner nos entrepôts franciliens  ». Pour bâtir cette logistique, le directeur a demandé à être informé, le plus rapidement possible, sur les règles et conditions de circulation des voies routières concernées pendant les Jeux. « Ces informations serviront à simuler les flux pour adapter notre organisation  ». Ces simulations auront aussi pour but d’évaluer le coût des évolutions à mettre en œuvre, a-t-il précisé.

Circulation libre de 0 à 6 h et outils digitaux

Plusieurs réponses ont été apportées lors du webinaire. La coordination de la logistique du quotidien a été confiée au programme « Logistique urbaine durable » (Lud+, ex Interlud). Ce dernier a d’ores et déjà cartographié les 185 km de voies à accès limités lors des Jeux (www.interlud.green/jop-la-logistique-du-quotidien). Ce travail a été réalisé à partir de deux décrets parus en février et mai 2022 (n° 2022-191 et n°2022-786). « La circulation sur ces voies sera libre entre minuit et 6 h du matin », a indiqué Florent Bardon, du ministère des Transports.

JPEG - 363.9 ko
Lud+ a cartographié les 185 km de voies à accès limités lors des Jeux.

D’ici fin avril, cette cartographie sera complétée par une base de données commune pour les arrêtés de circulation, la BAC JOP. Laquelle numérisera, de façon progressive, les arrêtés de circulation et de stationnement des véhicules de fret des 136 communes franciliennes concernées par les Jeux. BAC JOP contiendra, également, les périmètres et conditions de circulation autour des sites de compétition, avec leurs itinéraires de contournement. Ces règles et voies alternatives devraient être finalisées « d’ici à la fin de l’été 2023 », a assuré Florent Bardon.
A noter que la base de données BAC JOP sera extraite de la plateforme BAC IDF qui a digitalisé, à ce jour, 300 arrêtés municipaux sur les 1 268 communes que compte l’Ile-de-France (https://bac-idf.fr/).

Feuille de route

Les prochaines étapes, pour structurer la logistique urbaine du quotidien pendant les JOP, ont été détaillées par Xavier-Yves Valère, chef de mission Fret et Logistique de la DGITM. D’ici fin mars, Lud+ avec les acteurs publics et privés concernés, recensera les actions à mener pour la mettre en œuvre. Avant fin juin, les entreprises, qui participeront ou qui seront impactées par cette logistique urbaine, seront encouragées à anticiper leurs besoins en formation et en recrutement de personnel. D’ici fin septembre, il est conseillé aux transporteurs, logisticiens et grossistes de transmettre à leurs clients des recommandations. Lesquelles doivent leur permettre d’anticiper leurs approvisionnements pendant les Jeux via, par exemple, des organisations temporaires.

Pas d’interdiction pour les « Crit’Air 3 »

Avant la fin de l’année, la DGITM a demandé aux collectivités locales de clarifier et d’adapter leur réglementation, pendant la durée des JOP, à partir des travaux effectués précédemment. « Des mesures d’exception peuvent être envisagées en termes de poids et de gabarit des véhicules, ou de modes de stockage », a-t-il évoqué.
Michel Genestier, maire du Raincy et vice-président du Grand Paris Grand Est, a annoncé enfin que l’interdiction des vignettes Crit’Air 3, dans la ZFE de la Métropole du Grand Paris, ne sera envisagée qu’après les Jeux. La collectivité territoriale a prévu le 13 mars prochain, un point d’étape consacré à l’avancement de la feuille de route présentée par la DGITM.

Sur le même sujet

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 206 - avril / mai 2024

Stratégies Logistique n°206 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.