Accueil / Entreprise /

NAO Logistique 2022 : +8% pour les ouvriers et employés et +5% pour les cadres

, par Stratégies Logistique

Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) Logistique 2022 ont débouché sur un accord prévoyant la revalorisation en linéaire (ensemble des coefficients) à +8% pour les ouvriers et employés et +5% pour les cadres.

Ces revalorisations s’appliqueront dès le 1er septembre prochain pour les entreprises adhérentes aux organisations professionnelles signataires (à savoir Fédération Nationale des Transports Routiers FNTR, Fédération Nationale des Transports de Voyageurs FNTV, Union des entreprises de transport et de logistique de France TLF, Organisation des Transporteurs Routiers Européens OTRE).

Cet accord, signé par les syndicats CFDT, CFTC, CFE-CGC, toucherait 600 entreprises et 49.000 salariés, soit 6,5 % de la branche Transport qui en compte 755.000. 68 % des salariés de la logistique travaillent dans des entreprises de plus de 50 salariés. L’encadrement représente 16 % des effectifs, répartis entre 5 % de cadres et 11 % d’agents de maîtrise (chiffres SNATT CFE-CGC).

Préserver l’attractivité du secteur

Les NAO 2020 avaient adopté une augmentation de 2,6 % en linéaire, applicables en novembre 2020. Les NAO de mai 2021 prévoyaient une augmentation de 1 % en linéaire. « Cette nouvelle revalorisation maintient les écarts conventionnels en prenant en compte les hausses successives du SMIC liées à l’inflation », s’est félicité l’organisation patronale TLF. « La signature de cet accord témoigne de l’engagement des partenaires sociaux pour préserver l’attractivité du secteur ». Une charte des métiers en tension a été signée le 7 février dernier par l’ensemble des acteurs paritaires de la branche en présence de plusieurs ministres.

L’accord n’était pas joué d’avance puisqu’en avril dernier, face aux syndicats, les organisations patronales ne souhaitaient pas envisager la hausse demandée de 3% des minima de branche, TLF demandant en outre du temps pour la mise en conformité sur les aspects de santé. A temps plein, le premier coefficient d’un opérateur emballeur (ouvrier) correspond actuellement à un salaire annuel de 19.752,56 euros à l’embauche, celui d’un assistant inventaire (employé) de 20.105,65 2 euros, celui d’un technicien de maintenance d’entrepôt logistique (cadre) de 22.605,90 euros.

Prochains chantiers

Dès la rentrée, pour moderniser et renforcer l’attractivité du secteur logistique, les partenaires sociaux vont rouvrir les négociations sur :

  • l’instauration d’un 13ème mois et la possibilité de mettre en place un CDI d’opération (CDIO) dans les entreprises dont l’activité principale relève de la prestation logistique ;
  • un plan volontariste en vue de réduire significativement les accidents de travail et maladies professionnelles ;
  • un socle de protection sociale (prévoyance lourde – y compris le haut degré de solidarité – et complémentarité santé).

Un travail sur la refonte des classifications des différents postes dans la logistique est également en cours.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 195 - juin / juillet 2022

Stratégies Logistique n°195 est paru.

Hors-série n° 20 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le mercredi 1er juin 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2021

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 8 au 10 décembre 2021.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.