Accueil / Entreposage / Manutention /

Nouvelle année de croissance pour le secteur de la manutention

, par Erick Demangeon

Le marché de l’a manutention affiche une santé robuste encore cette année selon le Cisma qui vient de tenir sa conférence annuelle. Avec la perspective d’un transfert vers la technologie lithium-ion, la transition électrique s’affirme dans les chariots. Le développement de la distribution multicanale profite aux systèmes de charges isolées.

Après une progression de 13,6 % en 2017, le secteur de la manutention confirme sa vitalité. Porté par une nouvelle hausse de 10,1 %, son chiffre d’affaires s’établit à 5 Mds€ en 2018. Commentés le 18 avril à Paris par Renaud Buronfosse, délégué général du syndicat CISMA (Syndicat des équipements pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention), ces résultats sont générés par l’ensemble de ses segments. A commencer par les systèmes de charges isolées. En hausse de 25 %, ils surfent sur la demande d’automatisation et de mécanisation des entrepôts logistiques sous l’effet, notamment, de la montée en puissance des distributions multicanales dont les propositions de délais, de plus en plus courtes, imposent d’augmenter la productivité des chaînes amont. Les systèmes pour palettes se développent ainsi de 115 % et ceux spécialisés dans les bacs et cartons de 33 %.

Transition vers l’électrique

De leurs côtés, les chariots industriels s’apprécient de 5 % soutenus par le renouvellement du parc existant et la demande en faveur des modèles électriques. Sur 75 900 machines vendues l’an passé, 88 % étaient propulsées par cette énergie et composées de chariots de magasinage, accompagnés ou non, et de porte-à-faux. Illustrant cette transition, les modèles thermiques se contractent de 1 % en 2018. S’ajoutent 26 400 chariots manuels dont la baisse de 7 % semble également liée à ce transfert vers l’électrique.
Malgré les performances reconnues à la technologie lithium-ion et les premiers déploiements de chariots propulsés à l’hydrogène, l’essentiel des machines électriques sont encore alimentées à 97 % au moyen de batteries au plomb.

Encore de l’optimisme

Pour clore ce tour d’horizon, le secteur du stockage et du rayonnage est également en croissance de 7 % tout comme les systèmes de levage. Conforté par des carnets de commandes bien remplis, le CISMA anticipe une nouvelle année favorable en 2019. Elle devrait de nouveau bénéficier aux systèmes de charges isolées et à la robotique où un dispositif de suramortissement à hauteur de 40 % est à l’étude.

Groupe de travail et nouvelles normes

Parmi les travaux réglementaires et normatifs menés en 2018 par le CISMA, 3 concernent les systèmes pour charges isolées. Elles couvrent des normes internationales et européennes autour des chariots sans conducteur (EN ISO 3691-4), les équipements de manutention continue (EN 619) et les transstockeurs (EN 528). Leur publication est envisagée en 2020. Face au développement très probable des batteries lithium-ion, le CISMA a lancé par ailleurs un groupe de travail réunissant tous les acteurs concernés par leurs enjeux réglementaires, de sécurité et de recyclage.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 179 - octobre / novembre 2019

Stratégies Logistique n°179 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.