Accueil / Environnement /

Pénurie de semi-conducteurs : l’automobile touchée de plein fouet

, par Stratégies Logistique

Toyota, Ford et Stellantis (ex PSA et Fiat Chrysler Automobiles) ont annoncé tour à tour la mise à l’arrêt de plusieurs usines en France. La raison ? Une pénurie de composants mais une situation sanitaire dégradée en Asie.

Stellantis arrête ses deux sites de Rennes-La Janais en Ille-et-Vilaine pour cinq jours cette semaine (sans date avancée de reprise) et partiellement de Sochaux (Doubs) pour trois jours. Stellantis a précisé que cette immobilisation était due à un « fournisseur en Malaisie qui doit fermer en raison de cas Covid ».

Le syndicat CFDT ont demandé la mise en place d’une activité partielle de longue durée afin de limiter l’impact financier pour les salariés, « au regard de cette crise d’approvisionnement qui [touche] toutes les usines du groupe et qui, malheureusement, pourrait s’étendre sur toute l’année 2021 ».

A Onnaing près de Valenciennes, l’usine Toyota, actuellement fermée pour trois semaines de congés d’été, va le rester deux semaines supplémentaires, jusqu’au 6 septembre, également en raison du manque de pièces. « La situation est toujours imprévisible en raison de l’expansion du Covid-19 dans les pays émergents, la pénurie de semi-conducteurs et la flambée des prix des matières premières », a expliqué le groupe.

Dépendance « excessive et inacceptable »

Ford a fermé son usine allemande de Cologne pendant cinq jours à partir de la semaine prochaine. Selon le ministre Bruno Le Mer, la pénurie mondiale de semi-conducteurs a révélé cette extrême dépendance de l’Europe, vis-à-vis de l’Asie, « excessive et inacceptable ». Deux grands producteurs concentrent le marché, le taïwanais TSMC (qui fournit 70 % des petits circuits utilisés dans les automobiles) et Samsung en Corée du Sud.

Or lorsque les constructeurs ont réduit la production de véhicules au plus fort de pandémie en 2020, ces fournisseurs ont réorienté leur capacité de production vers les puces de matériel high tech (mobiles, tablettes, consoles, etc.). A la reprise du marché, les fonderies n’ont plus su répondre à la demande, sachant que pour TSMC, les puces automobiles apportent non seulement moins de valeur ajoutée mais ne représentent que 3% de ses ventes.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 190 - septembre 2021

Stratégies Logistique n°190 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.