Accueil / Transport /

Pepsico, Ductal, Eqiom… unis au sein de Fret21

, par Erick Demangeon

Porté par l’AUTF, l’ADEME et soutenu par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le programme des Engagements volontaires pour l’environnement (EVE) fédère de plus en plus d’entreprises. Au sein de ce ceui-ci, le dispositif Fret21 engrange les primo-accédants et les premiers renouvellements.

Le programme EVE rassemble 4 dispositifs de réduction des gaz à effet de serre (GES) dans les transports : la charte et le label « Objectif CO2 » pour les transporteurs routiers, Fret21 pour les chargeurs et EVcom pour les commissionnaires. Sur les 44 entreprises qui ont rejoint la démarche Fret21 à fin juin, la sélection de transporteurs chartés ou labellisés « Objectif CO2 » est la première mesure déployée. Suivent des actions sur le chargement des véhicules, le recours aux motorisations alternatives au diesel, GNV et bioGNV en particulier, et le transfert modal de l’aérien vers le maritime et de la route vers le ferroutage. Tel est le cas de Pepsico France qui a adhéré au dispositif début juin avec un objectif ambitieux de réduction de ses émissions de 16 % d’ici 2022.

70 transporteurs de Pepsico concernés

JPEG - 46.5 ko
Jean-Paul Guichard, directeur supply-chain de Pepsico France. Le groupe veut réduire de 20 % de ses émissions de GES d’ici 2030.
® Pepsico

L’adhésion de la filiale française du groupe agroalimentaire connu à travers ses 23 marques (Lay’s, Pepsico-Cola, Lipton Ice Tea, Bénénuts…) s’inscrit dans le cadre d’un programme corporate baptisé « Winning with purpose ». Lequel porte l’ambition de Pepsico de réduire de 20 % ses émissions de GES d’ici 2030. « En tant qu’entreprise majeure du secteur agroalimentaire, nous avons la responsabilité de prendre des mesures fortes pour promouvoir un modèle durable et respectueux de l’environnement à tous les échelons de la chaîne logistique », déclare Jean-Paul Guichard, directeur supply chain de Pepsico France.

Dans le cadre de Fret21, 12 actions ont été lancées et couvrent ses flux domestiques et internationaux (70 transporteurs, 130 000 camions/an). Ventilées selon 4 grands axes, elles concernent tout d’abord la réduction des distances par l’affectation optimisée des lots et la massification des flux à l’origine d’une refonte de son sourcing fournisseurs et de son réseau de distribution « boissons ». En parallèle, le report modal en faveur du rail/route et le recours à des motorisations routières alternatives au diesel sont privilégiés tout comme l’achat de prestations auprès de transporteurs chartés ou labellisés « Objectif CO2 ». De 20 % environ, la part de ces transporteurs s’élèvera à 80 % d’ici 2022. Intégrés à ses projets Lean sur le remplissage optimisé des véhicules, Pepsico France s’engage enfin à développer le backhauling avec ses fournisseurs dans le but de limiter leurs trajets à vide.

Cross-trade à l’honneur

JPEG - 6.4 ko
Jean-Baptiste Baritaud, directeur supply-chain de Ductal, spécialiste des bétons fibrés haute performance
DR

Le secteur agroalimentaire représente 30 % des entreprises engagées dans Fret21 suivi par la filière BTP (17 %) où intervient Ductal, filiale du groupe LafargeHolcim France. Spécialisé dans les bétons fibrés haute performance, Ductal a rejoint le dispositif en juin également. « Fret21 nous aide à prendre du recul sur nos flux logistiques amont et aval, d’achat et de ce fait, à mettre en œuvre de nouvelles voies d’amélioration » explique son directeur supply chain Jean-Baptiste Baritaud. A l’instar de Pepsico, l’adhésion à Fret21 s’inscrit dans une démarche globale qui prévoit une réduction des émissions mondiales de CO2 du groupe de 11 % au cours des trois prochaines années.

Dans ce cadre, Ductal a décidé de planifier des campagnes de production plus longues et de privilégier autant que possible des livraisons en camions complets. Dans le même temps, l’industriel développe le cross-trade (aussi appelé drop shipment) pour ses flux amont, dont intra-asiatiques, et aval à destination de ses clients au moyen de livraisons directes depuis les usines. Ces opérations menées à l’échelle internationale sont à l’origine des principales réduction de GES selon le directeur supply chain. « Elles permettent aussi une meilleure réactivité ainsi qu’une baisse des coûts et des délais de livraison ». En complément d’une part plus importante attribuée aux flottes dotées de motorisations alternatives au diesel ainsi qu’au rail-route et au fluvial dans sa distribution aval et ses transports intra-sites, Ductal inclut désormais dans ses appels d’offres logistiques une clause environnementale au bénéfice des transporteurs chartés et/ou labellisés « Objectif CO2 » notamment.

Bis repetita placent

En juin toujours, Logilec, Tape à l’œil et Total Marketing France ont rejoint le dispositif Fret21 qui enregistre aussi ses premiers renouvellements. Tel est le cas d’Eqiom, filiale du groupe CRH, qui après avoir réduit de 5 % les émissions de GES de ses transports sur une première période de 3 ans a décidé de se rengager pour une durée similaire. A la clé de nouveaux projets de report modal vers le rail et la voie d’eau ainsi que le développement de carburants alternatifs « propres » dans le routier.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 185 - octobre/novembre 2020

Stratégies Logistique n°185 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.