Accueil / Transport /

L’OCDE recommande une mutation de la logistique maritime

, par Stratégies Logistique

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a analysé la fluctuation du prix du transport des conteneurs maritimes et, surtout, les mutations plus globales de la logistique maritime.

Ce n’est pas une surprise, le prix du transport par conteneurs a considérablement augmenté depuis le début de 2020. « Les tarifs au comptant ont été environ six fois plus élevés en moyenne d’ici fin 2021 et des taux contractuels 2,9 fois plus élevés », rapporte cette étude sur la logistique maritime réalisée par le Forum international des transports (ITF) pour le compte de l’OCDE.

Cependant, ces chiffres sous-estiment l’augmentation des coûts du transport par conteneurs. « Les expéditeurs sont aujourd’hui confrontés à une gamme d’autres surtaxes et d’augmentation des frais de surestaries et de détention », poursuit l’étude. « Au cours de la même période, la fiabilité de l’horaire des navires est passée de 65 % à 34 %, ce qui signifie que deux navires sur trois arrivent au port au moins un jour en retard. De plus, les annulations de ports imprévues ont également augmenté. »

Le juste-à-temps sapé

Si on ajoute à cela des temps de rotation des navires dans les ports de la Chine et des États-Unis qui a doublé (et augmenté de 15% en Europe) et des reconfigurations de lignes au détriment notamment de l’Afrique, « ces défis, ainsi que la pression sur la capacité logistique portuaire et intérieure ainsi que les pénuries de main-d’œuvre liées à Covid19, ont sapé les modèles commerciaux et logistiques juste à temps. »

D’après l’OCDE, les compagnies mondiales de transport par conteneurs semblent avoir finalement déplacé la capacité des navires vers des routes commerciales transpacifiques, afin de répondre d’abord à la demande accrue des États-Unis. Le tout facilité par certaines politiques publiques et des accords de coopération entre compagnies maritimes... Là où la concurrence aurait d’abord dû faire baisser les prix. Finalement, les taux de fret sont au plus haut depuis 2020, avec des profits records pour les compagnies maritimes.

« Grâce à ces taux de fret, la marge opérationnelle des dix plus grandes compagnies maritimes de conteneurs ont atteint environ 160 milliards USD en 2021, dont une partie a été utilisée pour financer des acquisitions dans les activités de commission de transport et de logistique », conclut l’OCDE qui liste ensuite une série de recommandations. Entre autres, améliorer la surveillance de la concurrence du transport maritime par conteneurs et en revoir les modalités, compte tenu en particulier du modèle d’intégration verticale des compagnies maritimes. L’OCDE recommande aussi une plus grande transparence des tarifs et des frais d’expédition et enjoint les gouvernements à davantage s’emparer de cet enjeu de souveraineté économique.

La Commission européenne a d’ailleurs lancé un appel à contributions afin de recueillir des avis, portant sur l’incidence de ces consortiums entre compagnies maritimes et du règlement d’exemption, qui permet aux compagnies maritimes d’échanger des marchés et de coordonner leurs rotations. Les parties intéressées disposent de huit semaines, jusqu’au 3 octobre 2022, pour communiquer leurs observations.


Voir en ligne : ITF (2022), “Performance of Maritime Logistics”, International Transport Forum Policy Papers, No. 106, OECD Publishing, Paris

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 196 - septembre 2022

Stratégies Logistique n°196 est paru.

Hors-série n° 20 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le mercredi 1er juin 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2021

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 8 au 10 décembre 2021.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.