Accueil / Le magazine /

Stratégies Logistique n° 148

Une nouvelle race d’entrepôt

, par Gilles Solard

Voir un extrait | Acheter ce numéro | Voir le sommaire

Après Amazon ou Rakuten, nous assistons à une nouvelle vague d’entrées en bourse comme celles du chinois Alibaba à New-York, de l’Allemand Zalando à Francfort et du français Cdiscount au Nasdaq. La cyberdistribution ne pèse pourtant que 6% du commerce en France, 10% aux Etats-Unis et 12% en Grande Bretagne mais son taux de croissance autour de 20% lui présage un très bel avenir. Cette forme de commerce a des répercussions énormes, tant sur le plan des progiciels de supply chain, des équipements logistiques que des systèmes de livraison (notre dossier p.36).

Elle en a également sur le plan de l’entrepôt lui-même, comme vient de le rappeler une étude mondiale réalisée par Prologis. Le e-commerce représente moins de 10 % des prises à bail mais il atteindrait 15% d’ici quelques années, qui vont nécessiter des adaptations locales liées à la langue ou aux normes en vigueur. Conséquence ? Quand un commerce traditionnel réalise 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires, cela nécessite 250 000 m2 de surface de commerce et un entrepôt de 32 500 m2. Le e-commerce qui n’a pas de boutiques physiques doit construire 100 000 m2 d’entrepôts, c’est à dire 3 fois plus ! La demande en bâtiments logistiques va donc exploser pour ces 30 distributeurs représentant la moitié des ventes on line, mais aussi pour les 600 e-commerçants dans le monde qui ont dépassé le stade de la start up.

Un entrepôt e-commerce nécessite 100 personnes pour 10 000 m2 contre 20 à 30 en logistique traditionnelle.

Le e-commerce est également créateur d’emplois de logisticiens puisqu’un entrepôt e-commerce nécessite 100 personnes pour 10 000 m2 contre 20 à 30 en logistique traditionnelle. La puissance électrique, la proximité d’un bassin de consommation, le nombre de portes à quai, la hauteur libre, l’emprise au sol changent aussi. Et pourtant, 40% des e-commerçants utilisent aujourd’hui des bâtiments existants, faute de mieux. Une nouvelle race d’entrepôt risque bel et bien de sortir de terre, condamnant les anciens au recyclage. Le nouveau ne pourra pas se fondre dans l’ancien, mais faut-il le déplorer ?

Les abonnés au magazine peuvent télécharger ce numéro en version numérique.

Achat du numéro 148 France

Achat du numéro 148 international

17€ 20€

Bon de commande

Vous préférez payer par chèque ou par virement ?
Téléchargez le bon de commande.

Feuilletez un extrait de ce numéro :

Sommaire

DECOUVRIR

  • 3 Edito
  • 6 Tableau de bord
  • 8 Avis d’expert
  • 9 Développement durable
  • 10 En mouvement
    Eric Lejars, directeur commercial de Wagner
  • 11 Economie
  • 12 Entreprise
    FM Logistic passe le cap du milliard
    Masternaut lance le MT 400
  • 16 Immobilier
    Barjane à Marne la Vallée

PARTAGER-COMPRENDRE

  • 18 Interview
    Patrice Bélie, directeur général de Hub One
  • 20 Transport
    La bataille navale se joue à terre
  • 24 En couverture
    Le gaz à la conquête de la distribution
  • 24 Rencontre avec
    Edouard de Montmarin, responsable développement d’Axégaz
  • 30 Les outils de la mobilité
    Démocratisation et spécialisation

APPROFONDIR

  • 36 Dossier : e-commerce
    Les e-logisticiens doivent s’adosser aux grands prestataires pour satisfaire des clients qui engagent des démarches multicanal et souhaitent s’internationaliser.

ACHETER

  • 48 Equipements de stockage
  • 58 Index des sociétés

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.