Accueil / Transport / Dernier km / Fluvial

Le Fret fluvial en baisse mais garde le cap grâce à la logistique urbaine

, par Renaud Chasle

L’activité fluviale globale a baissé de 10% en 2023 mais progresse de 40% sur le segment de la logistique urbaine.

Selon VNF, en 2023 43,4 millions de tonnes de marchandises ont été transportées par voie fluviale, soit une baisse de 10% par rapport à 2022. L’activité fluviale a toutefois réussi à se développer sur certains segments de marché clés, comme la logistique urbaine qui a progressé de plus de 40% sur l’aire parisienne par rapport à 2022, ainsi que le trafic de conteneurs « maritimes », en progression de 2% en volumes sur l’axe Seine. Dans lé détail, VNF indique que près de 150 000 tonnes ont été transportées par voie fluviale sur l’aire parisienne, soit 10 000 camions retirés des routes. L’activité a été multipliée par 2,2 en 5 ans et se développe sur l’ensemble des bassins (Paris, Strasbourg, Lyon et à bientôt à Rouen et Mulhouse).

En région, après une année 2022 en très forte progression, l’activité de transport conteneurisés est en baisse (-16,5% sur le Nord Pas de Calais, -14,5% sur le Rhin et -9% sur le réseau Rhône Saône), en raison du contexte économique difficile, qui s’est répercuté sur plusieurs secteurs clés. En revanche le transport de colis lourds a sensiblement progressé en 2023, pour atteindre 160 000 tonnes transportées, contre 102 000 en 2022.

Les filières BTP et céréales restent les principales utilisatrices du fluvial français et pèsent environ pour les deux tiers des marchandises transportées. Le transport de déchets ménagers par voie fluviale a pour sa part totalisé 136 000 tonnes en 2023. La filière agroalimentaire enregistre une baisse de -12,5% en tonnes transportées.

310 M€ pour développer le réseau fluvial

Malgré la baisse de l’activité en 2023, VNF rappelle que le fluvial a permis d’éviter l’utilisation de 2 170 000 camions et l’émission de 390 000 tonnes de CO². L’opérateur annonce ainsi une enveloppe de 310 M€ pour entretenir, moderniser et développer le réseau fluvial en 2024 afin de renforcer son impact positif sur la décarbonation du transport. « Cet investissement est rendu possible par l’engagement de l’Etat en faveur du réseau fluvial à travers le Contrat d’Objectifs et de Performance signé avec VNF en 2020 et renouvelé en décembre 2023. Le contrat actualisé prévoit ainsi sur la période 2023-2032 une forte progression de la participation de l’Etat qui permettra d’investir 4,3 milliards d’euros au total sur la période », indique VNF dans un communiqué. A date plus de 400 opérations de réfection sont prévues sur tout le réseau pour un montant global de près de 150 M€. Plus de 30 M€ seront en outre alloués à la transformation numérique et à l’automatisation des écluses. « Des bâtiments destinés à accueillir les postes de contrôle centralisé, des centres de maintenance industrielle verront le jour en 2024. Les travaux pour déployer les réseaux numériques, et permettre la téléconduite, l’automatisation des ouvrages et leur réarmement à distance seront menés  », détaille VNF. Au total, ce sont ainsi près de 120 opérations de modernisation qui seront réalisées par Voies navigables de France en 2024.

Sur le même sujet

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 206 - avril / mai 2024

Stratégies Logistique n°206 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.