Accueil / Transport /

CIMer : 1,45 milliard d’euros pour Haropa

, par Sylvain Chanourdie

Annonce phare du Comité interministériel de la mer (CIMer) tenu ce vendredi au Havre, l’Etat doublera les investissements dans les ports du Havre, de Rouen et de Paris appelés à fusionner au sein de Haropa le 1er juin. Le cap de la stratégie nationale portuaire a également été précisé.

Dans le prolongement du plan France Relanceprésenté en septembre et du premier Comité interministériel de la logistique (CILOG) de décembre, le CIMer 2021 qui s’est tenu le 22 janvier au Havre consacre la relance du système portuaire français parmi les priorités économiques du gouvernement. « La stratégie nationale portuaire consiste à adopter une démarche très offensive de reconquête des parts de marché sur les ports concurrents étrangers » a rappelé le Premier ministre Jean Castex . Cette stratégie « fondée sur un développement industriel et logistique durable » devra amplifier « le renforcement des chaînes logistiques, la transition écologique et la transition numérique ».

1,45 milliard d’euros pour l’axe Seine

Figure de proue de cette reconquête, l’établissement portuaire public unique Haropa sera créé le 1er juin comme déjà annoncé. L’Etat doit lui allouer 1,45 milliard d’euros sur 2020-2027, soit un doublement des investissements actuels dans chacun des trois ports. 71 millions d’euros étaient déjà inscrits au titre de la mesure de verdissement des ports du plan France Relance. Sa gouvernance associera l’ensemble des acteurs dans un conseil de surveillance, un conseil d’orientation de l’axe Seine et un conseil de développement territorial dans chaque port.

Pour dynamiser l’attractivité de l’ensemble des zones industrialo-portuaires, dont 11 grands ports maritimes relevant de l’Etat, le CIMer entérine les mesures de forfaitisation de taxe foncière de la loi de finances 2021 et annonce une réflexion sur de nouvelles mesures fiscales, une piste préconisée dans une note récente de l’Institut Montaigne.

Massification des acheminements

Le gouvernement a également énoncé lors de ce CIMER plusieurs objectifs de moyen et long terme pour la stratégie nationale portuaire. La part du fret conteneurisé à destination et en provenance de la France manutentionné dans les ports doit passer de 60 à 80 % en 2050. A ce même horizon, le nombre d’emplois directs et induits liés à l’activité portuaire devra doubler, soit un objectif de plus de 700 000 emplois contre 350 000 actuellement. A horizon 2030, la part des modes de transport massifiés dans les pré- et post-acheminements portuaires devra augmenter de 30%.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 190 - septembre 2021

Stratégies Logistique n°190 est paru.

Hors-série n° 19 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui aura lieu à Paris et en ligne le jeudi 14 octobre 2021.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.