Accueil / Environnement /

Covid- 19 : Déconfinement en entreprise, mode d’emploi

, par Sylvain Chanourdie

Le ministère du Travail a publié hier un « protocole national de déconfinement » pour une reprise d’activité respectant la protection de la santé des salariés.

Complémentaire au guide des bonnes pratiques transport & logistique établi par les organisations professionnelles et syndicales, ce document précise les mesures de protections communes à toutes les entreprises, lorsque la présence sur les lieux de travail est nécessaire. Le télétravail doit être la règle chaque fois qu’il peut être mis en œuvre, rappelle le document.

Si le télétravail n’est pas possible, priorité doit être donnée aux mesures de protection collective sur les équipements de protection individuelles. Des mesures organisationnelles telles que le séquencement des activités et les horaires décalés sont à privilégier.

4m² par personne

Dans ce cadre, le protocole recommande une occupation maximale des espaces de travail à 4 m² minimum par personne. Cette jauge dépend de l’activité et de la configuration des lieux. Pour un bâtiment de bureaux par exemple, la surface à retenir sera d’environ 80% de la surface totale pour tenir compte des espaces de circulation notamment. Pour un magasin, il convient de retrancher à la surface totale celle qui est occupée par les rayonnages et les réserves (entre autres) pour déterminer in fine la surface résiduelle pour l’accueil des clients.

La gestion des flux de personnes s’annonce délicat. Afin de garantir le respect de la distanciation physique minimale, des plans de circulation doivent être mis en œuvre pour identifier et prévenir les goulots d’étranglement. Et cela sans compter la réception de visiteurs, les interventions telles que les dépannages, la gestion des horaires des espaces de pause…

Masques « grand public »

Si malgré la mise en place de l’ensemble des mesures précédentes, le respect de la distanciation physique d’un mètre entre deux personnes (clients, collègues, prestataires, etc.) ne peut être garanti, le port d’un masque devient obligatoire. L’employeur peut fournir des masques FFP1 ou des masques alternatifs à usage non sanitaires, dits « grand public », développés dans le cadre de la pandémie. Les TPE-PME peuvent par exemple passer commande en lignede tels masques en textile avec l’appui logistique de La Poste.

Autre chapitre, les tests de dépistages organisés par les entreprises ne sont pas autorisés. En revanche, les entreprises sont invitées à collaborer à la stratégie nationale d’identification et d’isolement des personnes infectées. Les salariés présentant des symptômes devront être écartés du lieu de travail et prescrits un dépistage. Des mesures de protection doivent aussi être mis en place pour limiter le nombre de personnes en contact rapproché avec un patient Covid.
Le contrôle de température n’est pas recommandé par les autorités de santé et n’a pas un caractère obligatoire. Il restera donc « proposé » aux salariés comme c’est fréquemment le cas dans les entrepôts de logistique.

Le « protocole national de déconfinement » est disponible ci-dessous. Le site du ministère du Travail propose également 48 guides métiers dont trois dédiés aux transports et à la logistique : https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/proteger-les-travailleurs/article/fiches-conseils-metiers-et-guides-pour-les-salaries-et-les-employeurs

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 182 - avril/mai 2020

Stratégies Logistique n°182 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.