Le numéro 203 est en accès libre

Feuilletez gratuitement Stratégies Logistique 203 - octobre/novembre 2023.

En bref

Sobriété énergétique : Heppner a réduit de 13% en un an la consommation de ses bâtiments

Argan construit 18 000 m² carbone neutre à Chartres

Argan construit 18 000 m² carbone neutre à Chartres

Découvrez l'abonnement numérique

Accueil / Transport / Ferroviaire / TRM

L’Alliance 4F s’oppose aux megatrucks

, par Renaud Chasle

L’Alliance 4F des acteurs du fret ferroviaire français juge inacceptable la future directive européenne sur les poids et dimensions des camions en Europe face aux enjeux climatiques.

Le Parlement européen doit adopter le 11 mars prochain la révision de la directive sur les poids et dimensions des camions en Europe, qui généraliserait le passage aux frontières des camions de 44 tonnes (aujourd’hui limités à 40 tonnes) ainsi que l’utilisation de megatrucks de plus de 25m de long et pouvant peser jusqu’à 60T. Dans un communiqué, l’Alliance 4F, qui représente les acteurs du secteur du fret ferroviaire français, appelle les parlementaires européens à rejeter cette généralisation des 44 tonnes et à s’opposer au projet d’autorisation des megatrucks. Elle demande également au gouvernement français de protéger ses citoyens en s’opposant à ces camions en trafic transfrontalier, en complète opposition avec les engagements pris lors des Accords de Paris et pour un Green Deal européen.

Plus de risques, de coûts et de CO2

L’alliance 4F, qui défend les intérêts de la filière ferroviaire, détaille ses arguments à l’encontre de la nouvelle directive. Selon 4F, celle-ci met en péril la sécurité sur les routes françaises et européennes. « Des camions plus lourds et plus longs sur des routes déjà congestionnées, c’est 80% de risques d’accidents en plus par rapport au transport ferroviaire » fait-elle valoir en ajoutant que la directive est poussée par les pays européens champions du dumping social, dont les camions ne font que traverser la France sans payer le coût des infrastructures. « Or des camions plus lourds vont user prématurément nos routes et nécessiter d’adapter nos infrastructures (ponts, ronds-points…) aux seuls frais des contribuables français  », ajoute l’Alliance 4F. Surtout l’association explique que la directive compromet fortement le développement du fret ferroviaire et du transport combiné rail-route, le plus vertueux, salué et encouragé par la France et la Commission européenne. L’Alliance 4F craint enfin une augmentation considérable des émissions de CO2, « car la directive permet jusqu’en 2035 (au minimum) à ces camions de fonctionner au diesel ».

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 205 - février / mars 2024

Stratégies Logistique n°205 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.