Accueil / Transport / Livraison /

La cyclologistique se fédère

, par Sylvain Chanourdie

La création de la « Fédération professionnelle de cyclologistique » a été officialisée mercredi à Paris. Quelque 160 PME spécialistes de la livraison à vélo sur tout le territoire et leurs partenaires pourront s’y affilier à partir de décembre.

Cette nouvelle organisation promeut une « cyclogistique responsable » et vise à faire du vélo un mode de transport de marchandises en ville reconnu au sein de la profession très réglementée du transport. « Nous sommes encore au début d’une histoire. Le nombre d’entreprises de cyclogistique a progressé de 33% en un an pour atteindre 160 actuellement, témoigne Guy-Pierre Sachot, directeur du déploiement de la logistique urbaine du groupe La Poste. Il y a un vrai intérêt à se lancer dans cette activité tant de la part d’entrepreneurs en société unipersonnelle ou en coopérative que d’entreprises telles que le groupe La Poste qui apprécie ce mode de distribution très pratique dans les zones complexes ».
Répondant aux enjeux de la logistique urbaine de décarbonation et de décongestion, la cyclologistique pourrait assurer la livraison en centre-ville de 90% des colis et 50% des marchandises. « Un vélo cargo peut emporter 100kg de marchandises, tracter 150 kg avec une remorque voire 250 kg si celle-ci est électrifiée. Pour autant, nous ne remplacerons jamais un 38 tonnes  » explique Paul Roudaut, gérant de la SCOP Cargonautes, à l’origine de la démarche avec trois autres cyclogisticiens : AppliColis, Fends La Bise et Toutenvélo.

Trouver sa place

Les représentants du transport et de la logistique invités à la réunion de lancement ont accueilli avec bienveillance ce nouvel interlocuteur. « J’ai envie de dire bienvenue dans la famille de la chaîne des transports, vous êtes sur un segment de marché très porteur dans certaines conditions. Il va falloir en particulier trouver votre place, au sens propre vis-à-vis des questions de circulation et de stationnement, mais également vis-à-vis de la viabilité économique et sociale au sein de la profession routière » a lancé Anne-Marie Idrac, la présidente de France Logistique. François Guitton, délégué à l’action professionnelle de la FNTR a tenu à délimiter les complémentarités : « Un camion de 44 tonnes équivaut à 90 velos cargos  » a-t-il rappelé. La définition de la cyclologistique au plan assurantiel fait également partie des freins au développement de son activité tout comme la difficulté de recrutement commune à tous les transports.

La nouvelle fédération s’organisera en deux collèges élus en février prochain. Ils représenteront d’une part les entreprises spécialisées (au moins 75% de leur temps de déplacement est effectué en vélo) et d’autre part les entreprises « mixtes » (multimodales) au sein desquelles une flotte de vélo-cargos minimale est requise. Un collège de partenaires transporteurs, logisticiens et chargeurs publics et privés complète l’instance. Désormais formalisée, l’organisation s’attelle d’ores et déjà à un chantier délicat : augmenter les capacités de transport de ses acteurs en multipliant les hubs logistiques et entrepôts à moins de 10km du centre-ville. Un guide d’aménagement des voiries pour faciliter le transport à vélo est également en préparation. Les adhésions seront ouvertes en décembre.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 197 - octobre/novembre 2022

Stratégies Logistique n°197 est paru.

Hors-série n° 20 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le mercredi 1er juin 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2021

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 8 au 10 décembre 2021.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.