Accueil / L’invité /

Marc Prokopp

Groupe Galeries Lafayette, directeur des opérations logistiques branche Grands Magasins

, par Gilles Solard

« En logistique fluviale, nous lancerons un prototype début 2012… »

Le 1er juillet dernier, Marc Prokopp a posé la première pierre d’une nouvelle plateforme logistique à Bonneuil sur Marne, réalisée par le groupe PROLOGIS et le constructeur abcd pour les Galeries Lafayette. Il revient ici sur les motivations et les objectifs de cette plateforme de logistique urbaine, voire fluviale.

« Cet entrepôt de Bonneuil sur Marne intègre un réseau logistique d’entrepôts nationaux, qui comportent quelques activités spécifiques pour les deux grands magasins parisiens des Galeries Lafayette Haussmann et du BHV de Rivoli. Nous avons eu la volonté de concentrer ces activités sur une plateforme commune de 10 000 m2. L’intérêt est de faire converger l’ensemble des flux de ces magasins pour accélérer les processus de mise en linéaire des produits. Cet entrepôt va pouvoir recevoir les flux de nos 2500 fournisseurs et des flux de nos entrepôts nationaux.

Ce site qui sera opérationnel en novembre prochain concerne essentiellement l’univers de la mode pour réaliser des opérations de pose d’antivol par exemple, jusque là réalisées dans les magasins. Les applications de back office des magasins, comme la pose de pastilles de couleur au moment des soldes, vont ainsi être déportées vers l’amont. Nous allons pouvoir scinder et fractionner les expéditions en fonction des lieux de livraison dans les magasins. Il n’y aura donc plus d’opérations de tri en sous-sol, car les mètres carrés manquent. Il n’y aura plus que de l’identification et du transit de marchandise dans les deux magasins parisiens.

Ce site s’inscrit en réalité dans une rationalisation plus vaste de la logistique. La logistique des Galeries Lafayette et du BHV a été unifiée. Vous avez un seul directeur supply chain, et un seul directeur des opérations logistiques mais historiquement nous avions deux systèmes informatiques via le logiciel d’entreposage (Reflex de Hardis) qui n’avait pas les mêmes fonctionnalités car acheté indépendamment et à des périodes différentes. Les processus et les niveaux de services n’étaient pas équivalents. Nous avons donc unifié les deux enseignes en terme d’animation, d’objectifs et d’indicateurs de performances pour mutualiser les flux. Aujourd’hui, les achats et les stocks de l’univers de la maison sont communs au BHV et aux Galeries Lafayette. Avec ce réagencement, nous avions besoin de mètres supplémentaires. Je rappelle que Les Galeries Lafayette, c’est un million de références, dont 400 000 en stock.
Cette plateforme a été choisie à Bonneuil pour sa localisation. On voulait surtout être proche de Paris pour réaliser une logistique de proximité. Mais trouver 10000 m2 dans Paris, c’est très compliqué. Il nous fallait par ailleurs un bâtiment un peu technique pour accueillir un atelier de service après-vente pour le BHV par exemple. Il y aura ainsi 22 techniciens qui réaliseront des interventions à domicile. De plus, pour des opérations postées, il nous fallait de la température dirigée pour l’hiver mais aussi de la luminosité. Or les bâtiments d’occasion de la région parisienne ne sont pas adaptés. Et dans le neuf, on nous proposait des plateformes dans l’Est parisien comme Combes la Ville, Brie Comte Robert ou Bussy Saint Georges. Bussy Saint Georges, à 35 km de Paris, ce n’est pas de la proximité logistique. Nos coûts de transport représentent 15% de notre activité. Or plus vous êtes éloignés, plus vous avez besoin de chauffeurs pour un service identique.

L’enjeu de cet entrepôt n’est donc pas lié à des gains de productivité d’une plateforme nouvelle génération mais il est de savoir combien de clients je vais gagner grâce à des flux qui ne vont pas rester en réserve en sous-sol lorsque je réalise des opérations commerciales. Et avec les fournisseurs qui ont du mal à livrer à date, il s’agit de fournir un niveau de prestation élevé.

Pour la livraison des magasins, la question de la logistique fluviale se pose. Si on part dans cette direction, il faut savoir avec quel matériel. Nous nous sommes rendus compte qu’il nous faut des conteneurs particuliers. Les flux qui partent de Bussy Saint Georges où nous avons un entrepôt sont transportés en caisses mobiles, taillées sur-mesure pour entrer en sous-terrain. Mais pour les barges, il va falloir changer de parc de matériel. C’est l’enjeu de l’appel d’offre que nous allons lancer où il existe un problème de transbordement et de mise à quai à Paris. Les choses ne sont absolument pas définies aujourd’hui.

Nous pensons cependant qu’une bonne partie de nos flux peuvent être approvisionnés par voie fluviale. Nous avons donc l’intention d’étudier la viabilité ou non de ce mode de transport d’ici la fin de l’année. Puis nous pourrons lancer un prototype début 2012. Le problème est qu’il n’y a pas de benchmark possible. Quasiment personne ne l’a fait. Malheureusement, les entreprises ne travaillent pas toutes main dans la main. Nos interlocuteurs comme Ports de Paris, VNF ou la mairie du 4e arrondissement organisent des réunions mais on se rend compte que nous n’avons pas les mêmes besoins et que les acteurs n’ont pas les mêmes objectifs.

C’est donc compliqué. Nous sentons qu’il y a quelque chose à faire, nous sommes motivés mais il faut étudier le surcoût et savoir si le « lead time » est jouable parce que les magasins ont besoin d’un réapprovisionnement très rapide. L’approche par la terre restera donc incontournable. »

Les questions des lecteurs

Votre question

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Vous
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Sur le même sujet

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.