Accueil / Environnement /

Coopérer pour réduire l’empreinte carbone

, par Erick Demangeon

Le duo Ferrero-Monoprix, Eqiom, Estivin Primeurs de Loire et leurs transporteurs ont été primés début juin par le programme EVE (Engagements volontaire pour l’environnement) pour leur coopération. Des objectifs communs et le partage de données sont les clés du succès.

La mutualisation des capacités de transport est au cœur de la coopération initiée entre Estivin et STEF. «  Elle a permis d’optimiser notre flotte de 120 véhicules, exploitée en compte propre, grâce à la mise en œuvre de tournées communes avec le parc de STEF », explique Philippe Bertin. Selon le directeur général du grossiste en fruits, légumes et produits de la mer, «  l’échange de données sur nos clients respectifs à livrer  » est l’une des conditions du succès pour ce type de démarche. A la réduction « partagée » des émissions de gaz à effet de serre (GES), évaluée à 90 tonnes de CO2 par an pour Estivin, le responsable valorise « les économies de coûts obtenues  ». Ces dernières sont quantifiées via la baisse de consommation de sa flotte d’environ 30 000 litres de gazole par an.

Economie circulaire

JPEG - 55.8 ko
Eqiom, lauréat EVE de la meilleure coopération entre acteur pour sa démarche d’économie circulaire avec Agriopale et les Transports Mauffrey
® Eqiom

De leurs côtés, Eqiom, Agriopale et Mauffrey sont à l’initiative d’une démarche d’économie circulaire originale. « Agriopale produit du bioGNV à partir de drèches de brassage issues de la brasserie Goudale. Ce carburant alimente les véhicules des Transports Mauffrey mis à la disposition d’Eqiom », présente François Meyer. Pour le directeur logistique du fabricant de matériaux de construction, filiale du groupe CRH, cette collaboration « repose sur la confiance, la transparence et la proximité entre les acteurs. Elle s’appuie sur une prise de conscience partagée sur les enjeux de la transition énergétique qui suppose de recourir à un mix de carburants  ».

Logistique multimodale

Quant au trio Ferrero, Monoprix et STEF, leur coopération s’est concrétisée par le lancement d’une liaison route-fleuve-route sous température dirigée. Cette dernière relie l’entrepôt de Grand Quevilly du confiseur à la plateforme logistique du distributeur à Wissous. Après un pré acheminement routier, réalisé par STEF jusqu’au site portuaire de Grand-Couronne, un conteneur réfrigéré chargé de 22 palettes remonte la Seine jusqu’à Gennevilliers. STEF le reprend pour le post acheminement jusqu’à Wissous avec un véhicule fonctionnant au GNV. « Cette organisation multimodale a été permise en intégrant les contraintes logistiques de Ferrero et de Monoprix, et grâce à un partage des données entre tous les acteurs », relève Loic Bisme, directeur de l’activité Tempéré sec alimentaire de STEF. Nicolas Rousseau, responsable Logistique et Transport de Ferrero, reconnaît que cette initiative est au stade « expérimental. Les actions pour lutter contre le changement climatique engagent les entreprises sur le temps long qui permet d’accumuler de l’expérience sur diverses approches  ». Dans la mise en œuvre d’une logistique multimodale bas carbone, il souligne «  l’importance d’aligner les visions entre chaque acteur et de rechercher des flexibilités sur toute la chaîne ».

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 197 - octobre/novembre 2022

Stratégies Logistique n°197 est paru.

Hors-série n° 21 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui se tiendra à Paris le jeudi 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2022

Téléchargez ce supplément spécial immobilier publié à l’occasion du salon SIMI 2022, organisé à Paris du 6 au 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.